N 218 TOURNEMIRE Cantal GPS 45 054468 2

  • Slides: 37
Download presentation
N° 218 TOURNEMIRE (Cantal) GPS : 45. 054468, 2. 481158 jean-marie clausse (2016) parcourir.

N° 218 TOURNEMIRE (Cantal) GPS : 45. 054468, 2. 481158 jean-marie clausse (2016) parcourir. la. [email protected] com Au cœur des monts du Cantal, Tournemire est dominé par son château d'Anjony, dont le corps carré et les quatre tours d'angle sont restés intacts depuis le XVe siècle. Autour de l’église romane du XIIe siècle, les maisons des XIV et XVe siècles, avec leurs murs en pierres de tuf et leurs toits de lauze ou d’ardoise, sont typiques de l’habitat traditionnel cantalien.

L'histoire de Tournemire est marquée par la rivalité de deux familles: d'une part la

L'histoire de Tournemire est marquée par la rivalité de deux familles: d'une part la famille de Tournemire qui possédait un château de ce nom bâti sur le promontoire dominant la vallée de la Doire, d'autre part la famille d'Anjony, famille de riches marchands pelletiers d'Aurillac qui avaient accédé à la noblesse par d'importants offices royaux, et qui a fait construire au XV e siècle le château d'Anjony au cœur même du fief de la famille de Tournemire. La branche aînée des Tournemire demeure dans un logis noble, au milieu de l'ancien château qui tombait progressivement en ruine ; leur chapelle castrale devient l'église paroissiale dont ils conservent les droits honorifiques. De nombreuses générations deux familles se sont tantôt battues, tantôt alliées, jusqu'à ce que les revers de fortune des Tournemire les contraignent à quitter les lieux. En 1623, c'est par un duel, trois contre trois, sur la place du village que les protagonistes vidèrent une fois pour toutes leurs querelles.

La partie romane de l'église Sainte-Croix de Tournemire est l'ancienne chapelle castrale, elle date

La partie romane de l'église Sainte-Croix de Tournemire est l'ancienne chapelle castrale, elle date du XII e siècle ; dédiée à Saint Jean-Baptiste, l'église a dû recevoir son vocable de Sainte Croix lorsqu'une épine de la couronne du Christ y a été déposée par Rigaud de Tournemire, de retour de la Première Croisade

Le château d'Anjony (15 e et 17 e siècle). Construit aux environs de 1430

Le château d'Anjony (15 e et 17 e siècle). Construit aux environs de 1430 par Louis d'Anjony, compagnon de Jeanne d'Arc ayant reçu du Roi Charles VII mission de représenter l’autorité royale, le donjon d'Anjony est le prototype des petites forteresses de montagne du XV° siècle. Son histoire, sous l’ancien régime, est tumultueuse car durant deux siècles, une véritable "vendetta" opposa la famille d'Anjony à celle des Tournemire, trop proches voisins et rivaux. Au XVIIIe siècle, Claude d’Anjony ajouta à la construction médiévale un corps de logis plus accueillant et plus conforme aux goûts de l’époque. La même famille habite cette demeure depuis l'origine et il y a plus de 70 ans qu’elle est ouverte au public. Le château d’Anjony est un incontournable du parcours touristique du Cantal. Sous un aspect extérieur imposant et austère, le donjon d'Anjony offre de riches intérieurs meublés et décorés de remarquables fresques du XVIe siècle.

De le place en face de l'église il y a un chemin qui mène

De le place en face de l'église il y a un chemin qui mène à de petites grottes naturelles dans la falaise.

Autour de l’église romane du XIIe siècle, les maisons des XIVe et XVe siècles

Autour de l’église romane du XIIe siècle, les maisons des XIVe et XVe siècles sont typiques de l’habitat traditionnel cantalien.

Le lavoir aménagé dans le prolongement du ruisseau.

Le lavoir aménagé dans le prolongement du ruisseau.

Quelques placettes jalonnent la rue principale et font autant de balcons offrant de magnifiques

Quelques placettes jalonnent la rue principale et font autant de balcons offrant de magnifiques vues sur la vallée. Avec de-ci de-là des croix et des ornements sculptés, et partout des fleurs, des façades mangées de vigne vierge, des massifs et des jardins soignés qui contrastent avec la rudesse d’un bâti fait de pierres volcaniques, de lauzes et d’ardoises.

Belle vue sur la campagne environnante à partir du calvaire (1886) placé au sommet

Belle vue sur la campagne environnante à partir du calvaire (1886) placé au sommet d’un rocher qui surplombe le cimetière.

Photos et présentation: (Mai 2016) jean-marie clausse parcourir. la. france@gmail. com http: //parcourir-la-france. blogspot.

Photos et présentation: (Mai 2016) jean-marie clausse parcourir. la. [email protected] com http: //parcourir-la-france. blogspot. fr/ Commentaires & musique – source: Internet

Cliquer sur une vignette pour accéder à la page correspondante. http: //parcourir-la-france. blogspot. fr/

Cliquer sur une vignette pour accéder à la page correspondante. http: //parcourir-la-france. blogspot. fr/ NOUVEAU BLOG Cliquer sur le bandeau ci-dessous