LEVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES De lobligation sa mise

  • Slides: 16
Download presentation
L’EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES --De l’obligation à sa mise en œuvre Docteur Jean-Jacques ORMIERES

L’EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES --De l’obligation à sa mise en œuvre Docteur Jean-Jacques ORMIERES Chargé de Mission Régional pour l’évaluation Email : jj. [email protected] fr

Les questions que l’on se pose ? Ø Qu’est-ce que l’on entend par EPP

Les questions que l’on se pose ? Ø Qu’est-ce que l’on entend par EPP ? Ø Quelles sont les modalités pratiques ? Ø Qu’est-ce qui est obligatoire ? Ø Qui organise ? Ø Qui valide ? 2

Une définition ouverte « L’évaluation des pratiques professionnelles consiste en l’ANALYSE de la pratique

Une définition ouverte « L’évaluation des pratiques professionnelles consiste en l’ANALYSE de la pratique professionnelle en référence à des RECOMMANDATIONS et selon une méthode élaborée ou validée par la Haute Autorité de santé et inclut la MISE EN ŒUVRE et le SUIVI d’ACTIONS D’AMELIORATION des pratiques » . 3

Une définition ouverte Dés lors que l’on s’implique dans une démarche qualité, PLANIFIER AMELIORER

Une définition ouverte Dés lors que l’on s’implique dans une démarche qualité, PLANIFIER AMELIORER Roue de Deming FAIRE ANALYSER on s’engage dans la voie de l’évaluation/amélioration de ses pratiques. 4

Exemple Sont-ils dans une démarche d’EPP ? Les Pneumo-pédiatres de l’association ASPPIR, après avoir

Exemple Sont-ils dans une démarche d’EPP ? Les Pneumo-pédiatres de l’association ASPPIR, après avoir écouté les différentes interventions au cours de la réunion du 17 novembre 2006, PENSENT QU’IL FAUT : « délivrer à tous les parents d’enfant asthmatique, des conseils et un plan d’action personnalisé écrit, leur permettant de gérer une crise d’asthme afin qu’elle ne mette pas en danger la vie de leur enfant » . Quels conseils leur donner pour pérenniser leur démarche ? 5

Le conseil minimum Protocoliser et coordonner une partie de votre pratique, Passez des intentions

Le conseil minimum Protocoliser et coordonner une partie de votre pratique, Passez des intentions à l’action Roue de Deming Transformez l’énergie en mouvement à la lumière des recommandations et pour le patient. 6

Le conseil minimum L’objectif est l’amélioration de la qualité des soins. Ø L’EPP n’est

Le conseil minimum L’objectif est l’amélioration de la qualité des soins. Ø L’EPP n’est qu’un moyen, une étape mais pas un but. Ø L’EPP est une démarche continue et pérenne. Ø L’EPP est une démarche d’évaluation/amélioration des pratiques entre pairs. Ø L’EPP s’intègre à l’exercice clinique (et doit devenir routinière). On ne fait pas son EPP, on s’engage dans l’EPP. 7

Des modalités simples et diversifiées Quelle que soit l’approche utilisée, Ø L’essentiel de la

Des modalités simples et diversifiées Quelle que soit l’approche utilisée, Ø L’essentiel de la démarche réside dans l’analyse entre l’activité clinique et les recommandations, Ø Avec l’objectif d’améliorer sa pratique pour un service plus grand rendu au patient. c’est l’engagement dans une dynamique d’amélioration qui est important. 8

En pratique En ville ou en établissements, une analyse et un échange entre pairs.

En pratique En ville ou en établissements, une analyse et un échange entre pairs. Ø = Groupes de pairs Ø = Groupes d’échange de pratiques Ø = Groupes d’analyse de pratiques entre pairs Ø = Staffs protocolés Ø = Groupes de concertation multidisciplinaire Ø = Réseaux de soins Ø = … FMC et EPP une complémentarité parfaite 9

L’obligation, un appel aux médecins Obligatoire pour tous les médecins Ø L’obligation est un

L’obligation, un appel aux médecins Obligatoire pour tous les médecins Ø L’obligation est un appel (légal) aux médecins pour qu’ils s’engagent dans une dynamique d’amélioration des pratiques. Ø Plutôt qu’une procédure par laquelle ces praticiens se verraient à échéance régulière « vérifiées » . Tous les 5 ans => 2010 10

Organisation Pour les médecins libéraux, Ø Selon le secteur d’exercice : • En ambulatoire,

Organisation Pour les médecins libéraux, Ø Selon le secteur d’exercice : • En ambulatoire, ce sont les URML • En établissements, ce sont les CME conjointement avec les URML Ø Possibilités d’organisation : • En auto-organisation • Avec l’aide de médecins habilités • En suivant un programme d’EPP proposé par un organisme agréé (OA) les URML (avec ou non les CME) sont chargées de l’organisation. 11

La procédure de validation par le MH Des rencontres MH/groupe adaptées au niveau du

La procédure de validation par le MH Des rencontres MH/groupe adaptées au niveau du groupe Sous la responsabilité du coordonnateur et missionné par l’URML, le MH : • S’agit-il d’une action/programme d’EPP ? • Quel est l’engagement des participants ? • Conseille et Valide avec ou sans recommandations. Soit lors de l’élaboration du projet Soit en cours de réalisation du projet Soit Validation terminale Autonomiser un groupe dans la gestion de ses démarches d’EPP Ce n’est pas le MH qui évalue (fait) mais les membres du groupe qui s’évaluent/s’améliorent (font) 12

Validation de l’engagement individuel Participer, ce n’est pas forcément s’engager. Ø Valorise le travail

Validation de l’engagement individuel Participer, ce n’est pas forcément s’engager. Ø Valorise le travail fait par le médecin Ø Pérennise son engagement Ø Procédure de validation individuelle : • Opérateurs (URML, CME ou OA, avec aides de MH missionnés • • • par URML) délivrent une attestation d’engagement dans l’EPP Adressée à l’URML qui remet un certificat Adressé au CR-FMC/EPP Qui informe le CDOM qui délivre une attestation quinquennale Une opportunité de progrès. 13

L’essentiel de l’EPP L’EPP est au service du patient. Ø = Évaluation/amélioration des pratiques

L’essentiel de l’EPP L’EPP est au service du patient. Ø = Évaluation/amélioration des pratiques continue et pérenne. Ø = Indépendante (entre pairs), sans ostracisme. Ø = (Auto)-évaluation/formative, sans dogmatisme méthodologique. Ø = Rigueur (en référence aux données validées de la science). Ø = Valorisante et empathique dans la validation (une aide à l’autonomie d’un groupe dans la gestion de ses démarches d’EPP). Pas une contrainte médico-administrative supplémentaire 14

Les 9 conseils du Dr Donald BERWICK SIMPLIFIER. L’amélioration de la qualité n’a pas

Les 9 conseils du Dr Donald BERWICK SIMPLIFIER. L’amélioration de la qualité n’a pas vocation à être compliquée. Attacher toute l’importance souhaitable à la NOTION D’EQUIPE. Etre PRAGMATIQUE quand il s’agit de mesurer (d’évaluer). Limiter les aspects organisationnels au strict minimum. Ne pas négliger les aspects politiques. Aider les patients à jouer un rôle. Aller vite, COMMENCER MAINTENANT. Diffuser et s’étendre CONTINUELLEMENT. Et surtout, NE PAS SE PLAINDRE ! Berwick : Lessons from developing nations on improving health care - BMJ 2004 15

Haute Autorité de santé Service évaluation des pratiques professionnelles 2, avenue du Stade de

Haute Autorité de santé Service évaluation des pratiques professionnelles 2, avenue du Stade de France, 93218 Saint-Denis la Plaine CEDEX Tél : 01 55 93 70 00 – Fax : 01 55 93 74 00 Documents disponibles et téléchargeables sur le site : www. has-sante. fr 16