INTRODUCTION DES ARACHIDES DANS LALIMENTATION DES NOURRISSONS QUAND

  • Slides: 20
Download presentation
INTRODUCTION DES ARACHIDES DANS L’ALIMENTATION DES NOURRISSONS : QUAND LES INTRODUIRE POUR PRÉVENIR LE

INTRODUCTION DES ARACHIDES DANS L’ALIMENTATION DES NOURRISSONS : QUAND LES INTRODUIRE POUR PRÉVENIR LE DÉVELOPPEMENT D’UNE ALLERGIE? Charel Lebeau-De Marinis Sadaf Frohar Hôpital Cité-de-la Santé Supervisé par Dr Guillaume Voghel 2 Juin 2017

L’ALLERGIE AUX ARACHIDES • 1% de la population Québécoise • Particularité : tend à

L’ALLERGIE AUX ARACHIDES • 1% de la population Québécoise • Particularité : tend à persister à vie • Seulement 20% des enfants avec une allergie aux arachides perdent leur allergie en grandissant. • Allergie la plus souvent responsable des réactions allergiques sévères

L’ALLERGIE AUX ARACHIDES • Changement récent des recommandations concernant leur introduction dans l’alimentation. •

L’ALLERGIE AUX ARACHIDES • Changement récent des recommandations concernant leur introduction dans l’alimentation. • 2000 : l'American Academy of Pediatrics recommandait de ne pas introduire les arachides avant l'âge de trois ans. • 2008 : Augmentation des allergies avec ces recommandations. Retirées. • Nouvelles études : introduction précoce pourrait être à favoriser. Que dire à nos patients?

QUESTION PICO • Chez les nourrissons, quel est le meilleur moment pour introduire les

QUESTION PICO • Chez les nourrissons, quel est le meilleur moment pour introduire les arachides dans l’alimentation afin de prévenir le développement d’une allergie aux arachides? • P = Nourrissons • I = Introduction des arachides dans l’alimentation • C = Différents moments d’introduction • O = Développement d’une allergie aux arachides

MÉTHODE • Bibliothécaire professionnelle • Bases de données • Pub. Med • OVID incluant

MÉTHODE • Bibliothécaire professionnelle • Bases de données • Pub. Med • OVID incluant Medline et Embase

MÉTHODE • Titre des articles ↓ Quelques centaines d’articles éliminés • Résumé des articles

MÉTHODE • Titre des articles ↓ Quelques centaines d’articles éliminés • Résumé des articles ↓ Vingtaine d’articles éliminés • Lecture des articles ↓ Six articles éliminés • Articles conservés pour analyse → 10 Articles • Essais cliniques randomisés, études cas-témoins, études de cohorte, études transversales. • Anglais ou français

MÉTHODE • Peanut Allergy → trop de résultats • Peanut Allergy AND Prevention •

MÉTHODE • Peanut Allergy → trop de résultats • Peanut Allergy AND Prevention • 2 articles trouvés • Termes Me. SH consultés et conservés pour futures recherches : «food hypersensitivity» , «peanut hypersensitivity» , «infant» . • Food Hypersensitivity AND Infant → trop de résultats • Food hypersensitivity AND infancy AND peanut • 3 articles trouvés

MÉTHODE • Mêmes mots clés que ceux utilisés dans Pub. Med ont été utilisés

MÉTHODE • Mêmes mots clés que ceux utilisés dans Pub. Med ont été utilisés dans OVID incluant Medline et Embase. • 5 articles trouvés

RÉSULTATS Études Zeiger RS et al. Essai clinique randomisé 1989 Frank L et al.

RÉSULTATS Études Zeiger RS et al. Essai clinique randomisé 1989 Frank L et al. Cas-témoin 1999 Conclusion Population Évitement d’aliments allergènes diminue la sensibilisation alimentaire et les allergies alimentaires surtout durant la première année de vie. Introduction tardive a un effet protecteur. Introduction TARDIVE à favoriser. Introduction précoce : 4 mois Introduction tardive : > 2 ans Introduction précoce d’arachides précipite l’apparition d’allergies aux arachides. Introduction TARDIVE à favoriser. ge moyen d'introduction dans le groupe sensibilise aux arachides : 12. 5 ± 6. 4 mois. ge moyen d'introduction dans le groupe contro le : 17. 3 ± 5. 5 mois. Un des deux parents re pond aux crite res suivants : - Histoire d’atopie. - Ig. E spe cifique par test cutane ou RAST positif. Me re avec histoire familiale d'atopie. Arshad SH et al. Essai clinique randomisé 2006 Les résultats n’ont pas démontré une réduction d’allergie alimentaire avec l'évitement d’allergènes alimentaires durant les 8 premières années de vie. Introduction précoce : < 12 mois Introduction tardive : > 12 mois Enfants avec antécédens familiaux d’atopie.

RÉSULTATS Études Zutavern A et al. Cohorte Prospective 2007 Du Toit G et al.

RÉSULTATS Études Zutavern A et al. Cohorte Prospective 2007 Du Toit G et al. #1 Transversale rétrospective 2008 Joseph CLM et al. Cohorte Prospective 2011 Conclusion Population -Pas d’évidence que l’introduction tardive de solides (>4 ou 6 mois) a un effet protecteur contre l’asthme, la rhinite allergique, la sensibilisation aux aliments ou aux inhalants à 6 ans. -Au contraire, l’évitement des aliments solides pour les premiers 4 ou 6 mois de vie et une alimentation peu diversifiée durant les premiers 4 mois de vie sont associés à une sensibilisation aux aliments. Introduction PRÉCOCE à favoriser. Hypothèse : introduction précoce diminue le risque d’allergies aux arachides. Introduction PRÉCOCE à favoriser. Introduction précoce : < 4 mois Introduction tardive : > 4 mois Introduction précoce : < 9 mois Introduction tardive : ≥ 9 mois -L’introduction précoce (<4 mois) : diminue le risque de Introduction précoce : < 4 mois sensibilisation aux arachides à l’âge de 2 et 3 ans, mais Introduction tardive : > 4 mois seulement chez les enfants avec une histoire familiale d’asthme ou allergie. -Sans être statistiquement significative : une tendance à la réduction du risque d'allergies aux arachides avec une introduction précoce des aliments solides. Introduction PRÉCOCE à favoriser.

RÉSULTATS Études Conclusion Population Roduit C et al. -Diversité alimentaire durant la première année

RÉSULTATS Études Conclusion Population Roduit C et al. -Diversité alimentaire durant la première année de vie : Prévalence d’allergie effet protecteur sur l’asthme, l’allergie alimentaire et la diversité alimentaire. sensibilisation alimentaire jusqu'à l'âge de 6 ans. -Diversité alimentaire : expression accrue d'un marqueur cellulaire protecteur contre les allergies (Foxp 3), et diminution de marqueurs favorisant le changement des anticorps vers l'isotype Ig. E (associé aux allergies). Introduction PRÉCOCE à favoriser. Du Toit G et al. #2 L'introduction précoce diminue le risque d’allergie aux arachides chez les enfants a haut risque et module la réponse immunitaire aux arachides. Introduction PRÉCOCE à favoriser. Introduction précoce : < 60 mois Introduction tardive : > 60 mois L’introduction tardive des arachides augmente le risque d’allergie aux arachides. Introduction PRÉCOCE à favoriser. Introduction précoce : < 2 ans Introduction tardive : > 2 ans Cohorte Prospective 2014 Essai clinique randomisé 2015 Bedolla-Barajas M et al. Transversale rétrospective 2016 Perkin MR et al. Essai clinique randomisé 2016 selon la Enfants connus pour eczéma, allergie aux œufs, ou les deux. Enfants connus pour rhinite allergique et asthme ou ecze ma avec test cutane positif pour un allerge ne. -Intention-to-treat : pas démontré qu’une introduction précoce diminue allergie aux arachides. -Per-protocole : introduction précoce diminue allergie aux arachides. Introduction PRÉCOCE à favoriser. Introduction précoce : entre 3 et 6 mois Introduction tardive : < 6 mois Enfants allaités exclusivement.

DISCUSSION • Seulement deux études analysées favorisent l’introduction tardive d’arachides afin de limiter le

DISCUSSION • Seulement deux études analysées favorisent l’introduction tardive d’arachides afin de limiter le développement d'allergies aux arachides. • 2 articles plus vieux : 1989, 1999. • Les autres études plus récentes favorisent presque toutes une introduction précoce. • À l’exception des articles avec résultats non statistiquement significatifs. • Afin de déterminer quelle approche privilégier, la validité interne et externe des études a été analysée. • Les études favorisant une introduction précoce avaient une meilleure validité interne et externe. • Une introduction précoce serait donc à favoriser.

DISCUSSION • FORCES DES ÉTUDES • • • Démontrent en grande majorité une diminution

DISCUSSION • FORCES DES ÉTUDES • • • Démontrent en grande majorité une diminution statistiquement significative d’allergies aux arachides avec une introduction précoce. Test d’allergies cutané. Provocation orale – pour confirmation de l’allergie. Dans quelques études : confirmation de la compliance des sujets à la diète de leur groupe via l'analyse des niveaux de poussière d'arachide dans le lit des sujets. Analyse ajustée pour les facteurs confondants. Une étude en particulier - Roduit et al. : analyse de l’expression génique et de marqueurs cellulaires en lien avec les allergies.

DISCUSSION • FAIBLESSES DES ÉTUDES • • • Biais de compliance : groupe avec

DISCUSSION • FAIBLESSES DES ÉTUDES • • • Biais de compliance : groupe avec diète spécifique. Les essais cliniques randomisés : à simple insu - les parents savaient à quel groupe appartenait leur enfant. Biais d’observation potentiel. Biais de mémoire dans les études transversales rétrospectives. Validité externe : population d’un autre pays - différence potentielle au plan racial et ethnique. Plusieurs études avec une population à haut risque d’allergie - représentatif de la population générale?

CONCLUSION • L’introduction pre coce des arachides dans l'alimentation des nourrissons serait a favoriser

CONCLUSION • L’introduction pre coce des arachides dans l'alimentation des nourrissons serait a favoriser afin de pre venir une allergie aux arachides. • D'autres e tudes seraient a effectuer afin de ve rifier quel serait le moment optimal pour l'introduction des arachides dans l'alimentation des nourrissons. • Certaines e tudes laissent croire que l'introduction des arachides a 6 mois (recommandations actuelles d'introduction pre coce), serait de ja trop tardive pour pre venir de façon optimale l'apparition d'allergies aux arachides. • De plus, il serait intéressant de considérer l’impact de l’allaitement, de la présence de facteurs de risque ou non, sur les résultats des études.

RÉFÉRENCES 1. Institut de la Statistique du Québec. Proportion des élèves du secondaire ayant

RÉFÉRENCES 1. Institut de la Statistique du Québec. Proportion des élèves du secondaire ayant déclaré avoir reçu un diagnostic d’allergies alimentaires, [En ligne] http: //www. stat. gouv. qc. ca/enquetes/sante/fiche-eqsjs/EQSJS-F 803 A 1_Prop. Diag. Allergies_201305 -16. pdf (Page consultée le 2 Janvier 2017) 2. Allergies Québec. Statistiques. [En ligne] http: //allergies-alimentaires. org/fr/statistiques (Page consultée le 2 Janvier 2017) 3. Naitre et Grandir. Les allergies alimentaires chez l’enfant. [En ligne] http: //naitreetgrandir. com/fr/etape/0_12_mois/alimentation/fiche. aspx? doc=bg-naitre-grandirallergie-alimentaire (Page consultée le 7 janvier 2017) 4. L’Association des Allergologues et Immunologues du Québec. Allergies aux arachides. [En ligne] http: //www. allerg. qc. ca/Information_allergique/3_3 a_arachides. html (Page consultée le 7 janvier 2017) 5. Branum AM, Lukacs SL. «Food allergy among U. S. children: Trends in prevalence and hospitalizations. » NCHS data brief, no 10. (2008) Hyattsville, MD: National Center for Health. 6. Sicherer SH, Sampson HA. «Peanut and tree nut allergy. » Curr Opin Pediatr, no 12(6). (2000): 56773. 7. Hourihane JO, Kilburn SA, Dean P, Warner JO. «Clinical characteristics of peanut allergy. » Clin Exp Allergy, no 27(6). (1997): 634 -9. 8. Yocum M, Khan D. «Assessment of patients who have experienced anaphylaxis: a 3 -year survey. » Mayo Clin Proc, no 69(1). (1994): 16 -23. 9. Sicherer SH, Burks AW, Sampson HA. «Clinical features of acute allergic reactions to peanut and tree nuts in children. » Pediatrics, no 102(1). (1998): e 6.

RÉFÉRENCES 10. Bock SA, Muñoz-Furlong A, Sampson HA. «Fatalities due to anaphylactic reactions to

RÉFÉRENCES 10. Bock SA, Muñoz-Furlong A, Sampson HA. «Fatalities due to anaphylactic reactions to foods. » J Allergy Clin Immunol, no 107. (2001): 191– 3. Bock SA, Muñoz-Furlong A, Sampson HA. «Further fatalities caused by anaphylactic reactions to food. » J Allergy Clin Immunol, no 119(4). (2007); 1016 – 8. 11. Greer FR, Sicherer SH, Burks AW. American Academy of Pediatrics Committee on Nutrition; American Academy of Pediatrics Section on Allergy and Immunology. «Effects of early nutritional interventions on the development of atopic disease in infants and children: the role of maternal dietary restriction, breastfeeding, timing of introduction of solid foods, and hydrolyzed formulas. » Pediatrics, no 121. (2008): 183– 91. 12. Chan ES, Cummings C. Canadian Paediatric Society, Community Paediatrics Committee and Allergy Section. «Dietary exposures and allergy prevention in high-risk infants: a joint statement with the Canadian Society of Allergy and Clinical Immunology. » Paediatr Child Health, no 18. (2013): 545– 54. 13. Perkin, M. R. et al. «Randomized Trial of Introduction of Allergenic Foods in Breast-Fed Infants. » N. Engl. J. Med, no 374. (2016) : 1733– 1743. 14. Du Toit, G. et al. «Randomized Trial of Peanut Consumption in Infants at Risk for Peanut Allergy. » N. Engl. J. Med. 0, null (2015) 15. Du Toit, G. et al. «Early consumption of peanuts in infancy is associated with a low prevalence of peanut allergy. » J. Allergy Clin. Immunol, no 122. (2008) : 984– 991.

RÉFÉRENCES 16. Frank L, Marian A, Visser M, Weinberg E, Potter PC. «Exposure to

RÉFÉRENCES 16. Frank L, Marian A, Visser M, Weinberg E, Potter PC. «Exposure to peanuts in utero and in infancy and the development of sensitization to peanut allergens in young children. » Pediatr Allergy Immunol, no 10(1). (1999): 27– 32. 17. Zeiger RS, Heller S, Mellon MH, et al. «Effect of combined maternal and infant food-allergen avoidance on development of atopy in early infancy: a randomized study. » J Allergy Clin Immunol, no 84. (1989) : 72 -89. 18. Bedolla-Barajas M, Alcala-Padilla G, Morales Romero J, Camacho Fregoso J, Rivera Mejía V. «Peanut allergy in Mexican children: what is the effect of age at first consumption? » Iran J Allergy Asthma Immunol. No 15(1). (2016) : 53 -61. 19. Arshad SH, Bateman B, Sadeghnejad A, et al. «Prevention of allergic disease during childhood by allergen avoidance: the Isle of Wight prevention study. » J Allergy Clin Immunol, no 119. (2007): 307 -313. 20. Zutavern A, Brockow I, Schaaf B, et al; LISA Study Group. «Timing of solid food introduction in relation to eczema, asthma, allergic rhinitis, and food and inhalant sensitization at the age of 6 years: results from the prospective birth cohort study LISA. » Pediatrics, no 121(1). (2008) : e 44 e 52. 21. Joseph, C. L. , Ownby, D. R. , Havstad, S. L. , Woodcroft, K. J. , Wegienka, G. , Mac. Kechnie, H. et al. «Early complementary feeding and risk of food sensitization in a birth cohort. » J Allergy Clin Immunol, no 127. (2011): 1203– 1210. e 5. 22. Roduit C et al. «Increased food diversity in the first year of life is inversely associated with allergic diseases. » J Allergy Clin Immunol, no 133. (2014): 1056.

RÉFÉRENCES 23. Kagan RS et al. «Prevalence of peanuts allergy in primary-school children in

RÉFÉRENCES 23. Kagan RS et al. «Prevalence of peanuts allergy in primary-school children in Montreal, Canada. » J Allergy Clin Immunol, no 112(6). (2003) : 1223 -8. 24. Al-Muhsen, Salaeh. Clarke, Ann. Kagan, Rhoda. «Peanut allergy : an overview. » CMAJ, no 168(10). (2003) : 1279 -1285. 25. Frank R. Greer, Scott H. Sicherer, A. Wesley Burks. «Effects of Early Nutritional Interventions on the Development of Atopic Disease in Infants and Children: The Role of Maternal Dietary Restriction, Breastfeeding, Timing of Introduction of Complementary Foods, and Hydrolyzed Formulas. » Pediatrics, no 121. (2008): issue 1.

QUESTIONS ?

QUESTIONS ?