Universit Ibn Tofail Anne Universitaire 2018 2019 Facult

  • Slides: 9
Download presentation
Université Ibn Tofail Année Universitaire 2018 -2019 Faculté des Sciences Département de Chimie Kenitra

Université Ibn Tofail Année Universitaire 2018 -2019 Faculté des Sciences Département de Chimie Kenitra Section : SMC-S 5 TD Catalyse Hétérogène Série 3

I. Définir la la vitesse de rotation spécifique : La fréquence de rotation F

I. Définir la la vitesse de rotation spécifique : La fréquence de rotation F se définit par le nombre de molécules de produits formées par seconde. Son inverse, 1/F, est le temps de rotation, c’est- à- dire le temps nécessaire à la formation d’une molécule de produit. En divisant la fréquence de rotation F par la surface du catalyseur ℘ , on obtient la vitesse de rotation spécifique (mol. cm– 2. s– 1 ) : ℜ = F/℘. ℜ est souvent appelé fréquence de rotation

II. Nous voulons mesurer l’air spécifique d’un échantillon de 100 mg de Fer par

II. Nous voulons mesurer l’air spécifique d’un échantillon de 100 mg de Fer par adsorption de Krypton à 77°K. a) Si le Fer était exposé à l’air, quel est le traitement adéquat pour nettoyer la surface. Réponse: Si le fer est exposé à l’air, il va probablement être corrodé, c’est-à-dire oxydé par l’oxygène de l’air. Aussi pour le rendre à son état initial il faudra lui faire subir une réduction. Cela peut se faire par un balayage de l’échantillon par un courant d’hydrogène à haute température.

III. Interprétez ces deux courbes: Ces deux courbes représentent une isothermes d’adsorption et une

III. Interprétez ces deux courbes: Ces deux courbes représentent une isothermes d’adsorption et une isotherme de désorption. Nous constatons que la quantité désorbée est supérieure à la quantité adsorbée! Cela signifie que nous sommes en présence d’un solide poreux.

IV. Nous avons voulu étudier l’adsorption de l’hydrogène sur un catalyseur métallique (Fe) de

IV. Nous avons voulu étudier l’adsorption de l’hydrogène sur un catalyseur métallique (Fe) de la synthèse de l’ammoniac, nous avons alors obtenu la courbe ci-dessous : a) Est-ce une isotherme ou une isobare d’adsorption ?

b) Commentez cette courbe Nous constatons une adsorption d’un volume d’environ 5 cm 3

b) Commentez cette courbe Nous constatons une adsorption d’un volume d’environ 5 cm 3 à 73 K qui baisse jusqu’à zéro cm 3 à 123 K. Ensuite un volume de 8 cm 3 est adsorbé à environ 193 K qui baisse jusqu’à 6 cm 3 à 273 K, pour reprendre à 280 K et enfin baisser continuellement jusqu'à 3 cm 3 à 680 K. c) Proposez un mécanisme de formation de l’ammoniac sur un catalyseur N 2 Nads +Nads H 2 Hads +Hads Nads + Hads NHads + Hads NH 2 ads + Hads NH 3 ads NH 3