SEUL Pome de Robert Serge Hanna SEUL De

  • Slides: 7
Download presentation
SEUL Poème de Robert Serge Hanna

SEUL Poème de Robert Serge Hanna

SEUL De nouveau rien ne va. Comment croire encore que tout peut, que tout

SEUL De nouveau rien ne va. Comment croire encore que tout peut, que tout doit s'arranger peut-être ?

SEUL Cassant l'espérance le gris charrie du noir. Enveloppant le cœur et ses pensées,

SEUL Cassant l'espérance le gris charrie du noir. Enveloppant le cœur et ses pensées, l'esprit s'enfonce, englué dans une réflexion morbide et malsaine.

SEUL A ne plus rien comprendre à rien, à ne plus rien attendre de

SEUL A ne plus rien comprendre à rien, à ne plus rien attendre de rien ni de personne. A ne plus pouvoir cerner les questions les plus simples et les plus légitimes : pourquoi, comment, déjà, où ?

SEUL De l'utilité des choses, de la fragilité du temps. De la douceur des

SEUL De l'utilité des choses, de la fragilité du temps. De la douceur des roses, de la futilité des gens. Comme le flot nonchalant mué par l'habitude la raison s'échoue, se meurt de tant d'incertitudes.

SEUL Lutter encore, sinon partir et se perdre dans la nuit. Ne plus cher

SEUL Lutter encore, sinon partir et se perdre dans la nuit. Ne plus cher son chemin, Raison perdue, éperdue. Que de tristesses balayées par les larmes. Tends moi la main, J'ai besoin de toi. Seul.

SEUL Poème : Seul © De Robert Serge Hanna Trame musicale : The Rose

SEUL Poème : Seul © De Robert Serge Hanna Trame musicale : The Rose par Zamfir Avertissement ! Ce document est protégé en entier par des Droits d’Auteur de l’OPIC. Aucune reproduction, soit de l’écrit ou des images / photos incluses dans ce diaporama n’est permise explicitement ni implicitement sans la permission de l’auteur. Léo Beaulieu [email protected] qc. ca