Prix Latcore Elments de construction base plastique A

  • Slides: 14
Download presentation
Prix Latécoère Eléments de construction à base plastique A Mahajanga MADACOMPOST GEVALOR Samuelson Andriamanohisoa

Prix Latécoère Eléments de construction à base plastique A Mahajanga MADACOMPOST GEVALOR Samuelson Andriamanohisoa - Madacompost , Georges Morizot -Gevalor Novembre 2014

1) Historique § 2004 - 2011 Mise au point à Mahajanga en 2004 -

1) Historique § 2004 - 2011 Mise au point à Mahajanga en 2004 - 2011 d’un compostage de la matière organique des ordures ménagères Cadre partenariat Gevalor-Tananamadio Dans le non compostable proportion importante en volume de sachets plastiques plus ou moins propres Réflexion sur les valorisations possibles • Recyclage sous forme de résines Nécessité de travailler avec des sachets propres, donc flux d’eaux à gérer trop importants • Utilisation comme combustible • Fabrication de pavés à base plastique Plusieurs expériences en Afrique, mais émission de fumées toxiques, manque de reproductibilité Echanges avec le CTG (Centre Technique de Garoua) 18/11/2014/ Atelier Re-sources 2

1) Historique suite § Travail expérimental à Mahajanga pour démontrer le procédé § Tri

1) Historique suite § Travail expérimental à Mahajanga pour démontrer le procédé § Tri des plastiques avec • séparation des sachets en PVC • distinction entre deux différents types de sachets en polyéthylène • sachets transparents • sachets noirs (provenant souvent de recyclage et contenant des additifs §Fusion /combustion des plastiques §Addition de sable de granulométrie définie §Moulage sous forme de pavés §Bon contrôle des paramètres opératoires §Appui financier du Fonds Passemar, du Conseil Général du Loiret 18 18/11/2014/ Atelier Re-sources 3

2) Développement industriel 2012 - 2014 Développement industriel et commercial avec Madacompost : §

2) Développement industriel 2012 - 2014 Développement industriel et commercial avec Madacompost : § Campagne d’optimisation des différents paramètres opératoires • Proportion de sachets de différentes couleur • Proportion de sables et répartition granulométrique des sables • Contrôle des paliers de montée en température • Recherche d’une fluidité adéquate pour pouvoir effectuer un mélange homogène avec le sable et pouvoir couler la pâte dans des moules adéquats § Contrôle des émanations gazeuses • Analyses sur place difficiles à faire • Echanges avec ISF Belgique sur les résultats d’analyses de gaz (essai en laboratoire Certech) • Conclusion : Pas de molécules gazeuses nocives , en revanche poussières alvéolaires (< 10 µm) § Mise en place d’une enceinte avec cheminée 18/11/2014/ Atelier Re-sources 4

2) Développement industriel Depuis 2013 production industrielle à la demande de différents types d’éléments

2) Développement industriel Depuis 2013 production industrielle à la demande de différents types d’éléments de construction § pavés autobloquants Ø usage piétonnier Ø usage routier § briques § parpaings Mise au point d’une formule pour joindre les briques (mélange chaux, ciment, sable). Contrôle des propriétés mécaniques : briques et pavés routiers conformes à la norme malgache Produits Résistance à la compression Résistance à la flexion Charge en en Mpa KN type 13, 26 8, 3 Pavés routier Spécifications (norme) 18/11/2014/ Charge en Newton 1 750 Essai d’abrasion (mm) Essai d’absorption (%) 48 h d’imbibition 4, 4 20 3, 33 > 4, 0 Mpa < 25 mm en Mpa Atelier Re-sources 5

Dimensions et poids 18/11/2014/ Pavés 18 cm x 22 cm x 06 cm Briques

Dimensions et poids 18/11/2014/ Pavés 18 cm x 22 cm x 06 cm Briques 10 cm x 20 cm x 10 cm Parpaings 20 cm x 10 Atelier 3, 6 kg 3, 8 kg Re-sources 6, 8 kg 6

3) Equipements • Réacteurs : cuve circulaire (tôle > 3 mm) de 1 m

3) Equipements • Réacteurs : cuve circulaire (tôle > 3 mm) de 1 m de diamètre posée sur un foyer • Moules en tôle de 5 mm • Table de travail en béton • Tamis • Outils pour agiter la pâte et verser dans les moules, brosses de nettoyage • Equipements de contrôle: Ø balances 50 kg et 100 kg Ø thermomètre laser • Equipements de protection individuel • Hotte cheminée mise en place sur un réacteur sera étendu aux autres réacteurs 18/11/2014/ Atelier Re-sources 7

4) Paramètres opératoires § Charges d’environ 100 kg par fournée § Durée d’un cycle

4) Paramètres opératoires § Charges d’environ 100 kg par fournée § Durée d’un cycle complet (fusion + moulage : environ 2 heures ) 3 cycles par poste de 8 h § Environ 70 % de sable (granulométrie à adapter entre sable fin et sable grossier ) et 30 % de plastiques –A adapter en fonction de l’usage § Paliers de température à respecter démarrage à 220 °C et introduction du sable à 400 °C § Rendement poids 82 %, 40 % sur le plastique § L’obtention d’une fluidité suffisante impose une certaine combustion du plastique 18/11/2014/ Atelier Re-sources 8

5) Compléments scientifiques et opérationnels La mise au point du projet a été accompagné

5) Compléments scientifiques et opérationnels La mise au point du projet a été accompagné par : • Un travail de R&D sur l’inflammabilité de tuiles faites à partir d’un mélange analogue. • Les conclusions ont conduit à abandonner la fabrication de tuiles • Un travail de R &D sur les émanations gazeuses produites • Les conclusions ont conduit à mettre en place une hotte -cheminée • Une mission d’une experte en ergonomie qui a aidé à mieux organiser la production et les • postes de travail 18/11/2014/ Atelier Re-sources 9

6) Données économiques Investissements : environ 15 000 - 20 000 € pour •

6) Données économiques Investissements : environ 15 000 - 20 000 € pour • Hangar de 120 m² avec sol cimenté, une table en béton • 4 réacteurs avec hotte-cheminée • bac à sable • enclos de stockage de sachets 18/11/2014/ Atelier Re-sources 10

6) Données économiques Coûts opératoires - main d’œuvre : 6 personnes par réacteur, dont

6) Données économiques Coûts opératoires - main d’œuvre : 6 personnes par réacteur, dont 2 pour les réacteurs 2 pour le moulage- démoulage 2 pour la préparation de la charge en sable - matières premières plastiques, obtenus lors du compostage, ou collectés séparément (collecte rétribuée ou apports volontaires) sable de rivière huiles pour graissage des moules - frais divers frais de commercialisation et de gestion Répartition coût opératoire : Briques Répartition coût opératoire : Pavés 2% 3% 1%2% Main d'œuvre 26% Sable 54% 18/11/2014/ 33% 36% Sable Sachets plastiques Huile Atelier Re-sources 28% Huile 11

7) Commercialisation Coût de production € Prix de vente € Briques m² 4. 2

7) Commercialisation Coût de production € Prix de vente € Briques m² 4. 2 4, 7 Pavés piéton m² 3. 7 4. 7 Pavés routiers m² 5. 6 6. 25 Prix de vente Produits à base ciment € 10, 3 Actuellement Madacompost est lancé dans une production industrielle de 100 m² de briques par semaine pour une fabrication de latrines (fabrication de la fosse et de la cabine). Chaque latrine correspond à la séquestration de 245 000 sachets Consommation mensuelle de Madacompost : Ø Main d’œuvre 550 hj/mois Ø Sachets plastiques : 1 540 000 sachets, soit 8, 8 tonnes Ø Sable : 40 tonnes par mois 18/11/2014/ Atelier Re-sources 12

8) Diffusion du savoir faire par Madacompost avec l’appui de Gevalor en dehors de

8) Diffusion du savoir faire par Madacompost avec l’appui de Gevalor en dehors de Madagascar Diffusion passe par • première évaluation technico –économique en fonction de Ø tonnage de sachets ou films disponibles Ø données économiques locales - main d’œuvre - sable - disponibilité de combustibles - prix des produits concurrents • fourniture des plans et du mode opératoire détaillé • formation et assistance au démarrage Contacts : Madacompost : Mihajasoa Faly [email protected] fr, Samuelson Andriamanisoa [email protected] com Gevalor Jocelyne Delarue jocelyne. [email protected] org , Georges Morizot georges. [email protected] org 18/11/2014/ Atelier Re-sources 13

9 ) Besoins de recherche et développement complémentaires • Meilleure compréhension et maîtrise de

9 ) Besoins de recherche et développement complémentaires • Meilleure compréhension et maîtrise de la viscosité et donc de la température et de l’homogénéité du mélange. Rôle du type de film plastique et diminution de la perte de matière. • Meilleure connaissance des produits de charge utilisables autres que le sable nature, granulométrie, etc. (ex pouzzolane) • Meilleure connaissance des émanations gazeuses in situ • Savoir faire en fabrication de moules pour fabriquer différents objets (chemins de câbles, lintaux, etc. • Meilleure connaissance du comportement sur la durée des produits finis en tant qu’éléments de construction. 18/11/2014/ MERCI DE VOTRE ATTENTION A VOTRE DISPOSITION POUR DES COMPLEMENTS D’ INFORMATION Atelier Re-sources 14