Lyce dAltitude 05100 Brianon Projet Horloges dAltitude Les

  • Slides: 24
Download presentation
Lycée d’Altitude 05100 Briançon Projet « Horloges d’Altitude » Les fondeurs Gautier Il faut

Lycée d’Altitude 05100 Briançon Projet « Horloges d’Altitude » Les fondeurs Gautier Il faut écrire Forville. For = en dehors, de l'ancien français fors. « Tout est perdu fors l'honneur » pourrons-nous dire si nous échouons le projet. . . © Jean Vallier F

Le martinet de Forville pérollier : fabricant d’ustensile de cuisine (marmites, chaudrons, casseroles, …)

Le martinet de Forville pérollier : fabricant d’ustensile de cuisine (marmites, chaudrons, casseroles, …) qui battait le cuivre pour en faire des feuilles. © Jean Vallier 27/08/2014 © Jean Vallier p. 59 vibailly : représentant de l’autorité delphinale. © Jean Vallier Cécile Vicari nous situe le martinet : il reste un canal et quelques pierres ! F

© Jean Vallier p. 63 Vincent La forge de Forville Le martinet de Forville

© Jean Vallier p. 63 Vincent La forge de Forville Le martinet de Forville F

La forge de Forville 27/08/2014 Cécile Vicari nous conduit vers la maison des fondeurs

La forge de Forville 27/08/2014 Cécile Vicari nous conduit vers la maison des fondeurs Gautier. F

27/08/2014 Mais nous connaissons ce cadran ! Et oui, il y a aussi des

27/08/2014 Mais nous connaissons ce cadran ! Et oui, il y a aussi des horlogers chez les Gautier ! F

© Michel Lalos F

© Michel Lalos F

© Michel Lalos Inscription n° 1 NEC PLURIBUS U. IRIE Inscription n° 2 PRIDIE

© Michel Lalos Inscription n° 1 NEC PLURIBUS U. IRIE Inscription n° 2 PRIDIE LAL ZBSIS ARR MDCCIXXIII F

Inscription n° 1 : NEC PLURIBUS U. IRIE Cette inscription évoque NEC PLURIBUS IMPAR

Inscription n° 1 : NEC PLURIBUS U. IRIE Cette inscription évoque NEC PLURIBUS IMPAR devise de Louis XIV s’égalant au Soleil « Non inférieur au plus grand nombre » ou, si l’on veut, « Supérieur à tous » . Inscription n° 2 : PRIDIE LAL ZBSIS ARR MDCCIXXIII Cette inscription incompréhensible est sans doute l’œuvre de quelque maçon ignorant. On remarquera de quelle curieuse façon est composé le nombre 1793. L’inscription pourrait évoquer, si l’on considère la date de 1793, les mots du canon de la Messe : PRIDIE QUAM PATERETUR « La veille de sa Passion » . Ce serait alors une devise royaliste. Ce cadran d’horloge est daté : MDCCIXXIII qu’il faut lire : 1700 9 13 Normalement 1793 s’écrit : MDCCXCIII Extrait « LES CADRANS SOLAIRES PAR RAPHAEL BLANCHARD - 1901 » F

29/08/2014 Emmanuel Koch nous accueille. F

29/08/2014 Emmanuel Koch nous accueille. F

29/08/2014 Et c’est vrai que ce cadran n’est pas pareil aux autres, avec sa

29/08/2014 Et c’est vrai que ce cadran n’est pas pareil aux autres, avec sa forme ovale, sa « grosse » aiguille et sa numérotation « irrégulière » mais logique… © Yves Cordier Et nous explique la devise supérieure du cadran. F

01/09/2014 Voici comment est construit le cadran à partir d’un cercle et d’une ellipse.

01/09/2014 Voici comment est construit le cadran à partir d’un cercle et d’une ellipse. F

Cette technique de mise en forme de l’aiguille correspond bien aux Gautier qui étaient

Cette technique de mise en forme de l’aiguille correspond bien aux Gautier qui étaient aussi chaudronniers et forgerons. © Yves Cordier Cette aiguille est l’œuvre d’un pérollier ! 29/08/2014 Vue de profil l’aiguille apparaît en tôle découpée et emboutie. F

29/08/2014 C’est probablement l’horloger Pierre Gautier qui a installé une horloge ici avant 1793.

29/08/2014 C’est probablement l’horloger Pierre Gautier qui a installé une horloge ici avant 1793. C’est l’horloger Pierre Gachet qui a évacué l’horloge en bois vers 1950. © Pierre Vicari Emmanuel Koch situe la position de l’axe de l’aiguille en intérieur. F

29/08/2014 Style n° 2 Style n° 1 Un cadran solaire peut en cacher un

29/08/2014 Style n° 2 Style n° 1 Un cadran solaire peut en cacher un autre… Faut-il les restaurer ? F

© Simulation de Gérard Élie 01/11/2014 F

© Simulation de Gérard Élie 01/11/2014 F

© Simulation de Gérard Élie 11/11/2014 F

© Simulation de Gérard Élie 11/11/2014 F

© Étude de Gérard Élie pour le cadran « sud » 23/10/2014 Sylvie Damagnez,

© Étude de Gérard Élie pour le cadran « sud » 23/10/2014 Sylvie Damagnez, Gérard Élie et Michel Lalos F

Nous voulons convaincre de la grande valeur historique et technique de ce cadran qui

Nous voulons convaincre de la grande valeur historique et technique de ce cadran qui symbolise à lui tout seul la tradition horlogère et campanaire du Briançonnais, avec ses lignées d’horlogers (Salle, Nortier, Dussert, Voyron, …) et de fondeurs (Vallier, Gautier, Barbe). A chacun des ces noms nous pouvons associer des ouvrages remarquables toujours en fonctionnement. Nous voulons étudier ce cadran « à nul autre pareil » et construire au lycée une horloge électrique pouvant commander sa « grosse » aiguille. Nous voulons aider les propriétaires de la « forge de Forville » qui veulent refaire toutes leurs façades. Mais comment restaurer dans les règles de l’art le cadran d’horloge ? Nous pensons aussi aux deux cadrans solaires. Nous cherons les ressources humaines et financières pour que cette restauration soit possible. Nous voulons créer une synergie autour de ce projet en associant les services de l’État et de la ville de Briançon, le Lycée d’Altitude, des entreprises partenaires et les amis du projet scolaire « Horloges d’Altitude » . A terme, nous voulons établir un circuit des fondeurs Vallier-Gautier-Barbe, de Plampinet à Forville, de la Collégiale de Briançon à la Cathédrale de Suse, du Valais à Marmande. Grandes lignes du projet F

Louis Gautier (1645 -1715) maître chaudronnier au Martinet Légende : fondeur 18/12/2014 Vincent Gautier

Louis Gautier (1645 -1715) maître chaudronnier au Martinet Légende : fondeur 18/12/2014 Vincent Gautier (1670 -1751) consul de Briançon, maître fondeur de cuivre horloger François Gautier (1700 -1780) consul de Briançon, fondeur d’airain Gabriel Gautier (1721 -1797) échevin de la ville de Briançon Pierre Gautier (1725 -1774) maître horloger Jean François Gautier (1758 -1830 ) fondeur à Forville Jean Louis Gautier (1788 -1831) fond 9 cloches dans le Valais (CH) Vincent Gautier (1807 -1868) fond les trois cloches de la Collégiale Marie Marguerite Gautier (1842 - ) épouse Lucien Ollagnier, épicier Marie Lucie Ollagnier (1871 - ) épouse René Philippe Césarine Philippe (1897 -1973) épouse Pierre Gachet, horloger et opticien Généalogie simplifiée des fondeurs Gautier F

29/01/2010 29/11/2014 © Jean Vallier p. 64 Cloche n° 2 : 1857 note Sol

29/01/2010 29/11/2014 © Jean Vallier p. 64 Cloche n° 2 : 1857 note Sol Cloche n° 1 : 1858 note Mib Olivier Brisville identifie les notes avec son cor des Alpes. Cloche n° 3 : 1864 note Sib Vincent Gautier de Forville a fondu les trois cloches cultuelles de la Collégiale. F

07/03/2012 30/11/2014 Cloche n° 2 : 1857 note Sol Cloche n° 3 : 1864

07/03/2012 30/11/2014 Cloche n° 2 : 1857 note Sol Cloche n° 3 : 1864 note Sib Cloche n° 1 : 1858 note Mib Pierre Arnoux dessine les trois cloches de Vincent Gautier à la Collégiale. F

Gianluca Popolla nous accueille. 26/05/2014 François Vallier 1833 Vallier-Barbe Les cloches Vallier-Barbe et Vallier

Gianluca Popolla nous accueille. 26/05/2014 François Vallier 1833 Vallier-Barbe Les cloches Vallier-Barbe et Vallier de la Cathédrale de Suse F

Rencontre amicale de robotique entre le Lycée d’Altitude de Briançon et l’Institut Enzo Ferrari

Rencontre amicale de robotique entre le Lycée d’Altitude de Briançon et l’Institut Enzo Ferrari de Suse. 26/05/2014 Remise du trophée par Gemma Amprino, maire de Suse, et Claude Jimenez et Jacques Jalade, conseillers municipaux de Briançon : Collégiale et Porte de Pignerol Suse : Arc d’Auguste et Cathédrale Après les robots voici une nouvelle idée de jumelage grâce aux fondeurs. F

F

F