LES INFIRMIERES ET LE PERSONNEL PARAMEDICAL Dr Runa

  • Slides: 26
Download presentation
LES INFIRMIERES ET LE PERSONNEL PARAMEDICAL Dr Runa Siméon Strasbourg Journées de Validation

LES INFIRMIERES ET LE PERSONNEL PARAMEDICAL Dr Runa Siméon Strasbourg Journées de Validation

Infirmières de santé au travail

Infirmières de santé au travail

Infirmières de santé au travail n Circulaire Oheix du 25 juin 1975: précision sur

Infirmières de santé au travail n Circulaire Oheix du 25 juin 1975: précision sur le rôle et les missions du personnel infirmier d’entreprise en médecine du travail n Loi du 31 mai 1978 précision sur l’exercice professionnel de l’infirmière et reconnaissance du rôle propre de l’infirmière n Décret de compétence du 11 février 2002 précise des actes et exercices professionnels de l’infirmière Participation à des actions de prévention, de dépistage, de formation et d’éducation à la santé Ø Analyse, organisation et réalisation des soins infirmiers et leur évaluation, ainsi que la contribution au recueil de données cliniques et épidémiologiques Ø

Reforme de la médecine du travail n Loi du 17 janvier 2002: modernisation sociale

Reforme de la médecine du travail n Loi du 17 janvier 2002: modernisation sociale n Décret du 24 juin 2002: généralisation de la pluridisciplinarité dans les services de santé au travail n Décret du 28 juillet 2004 imposée par la Directive Européenne du 12 juin 1989: Reforme de la Médecine du Travail n Circulaire du 20 juin 2005: Obligation du service de santé au travail de collaborer avec les personnes chargés de prévention institutionnels ainsi que avec les hygiénistes, ergonomes, toxicologues et intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP)

Réforme de la médecine du travail (Décret du 28 juillet 2004) n But: Ø

Réforme de la médecine du travail (Décret du 28 juillet 2004) n But: Ø Meilleure évaluation des risques professionnels Développement de la prévention primaire Privilégier l’action en milieu de travail Ø Ø n Obligation d’effectuer 150 demi-journées d’action en milieu de travail pour tout médecin du travail dans une équipe pluridisciplinaire n Apparition de deux nouvelles professions: Ø Secrétaires assistantes en santé au travail (SAST) Ø Intervenant en prévention des risques professionnels (IPRP)

Art. R 241 -35 du Code du Travail n n n Industrie: Ø au

Art. R 241 -35 du Code du Travail n n n Industrie: Ø au moins une infirmière pour 200 à 800 salariés et audessus: une infirmière supplémentaire par tranche de 600 salariés Tertiaire: Ø au moins une infirmière pour 500 à 1000 salariés et au-dessus une infirmière supplémentaire par tranche de 1000 salariés Industrie de moins de 200 salariés ou tertiaire de moins de 500 salariés: Ø recrutement d’une infirmière à la demande du médecin du travail ou du comité d’entreprise

Art. R 241 -36 du Code du Travail n L’employeur doit recruter une IDE

Art. R 241 -36 du Code du Travail n L’employeur doit recruter une IDE ou une infirmière ayant l’autorisation d’exercer sans limitation dans les conditions prévues par le code de la santé publique n Recrutement avec l’accord du médecin du travail n Mission: assister le MT dans l’ensemble de ses activités

Art. R 241 -37 du Code du Travail n Lorsque le nombre d’infirmières le

Art. R 241 -37 du Code du Travail n Lorsque le nombre d’infirmières le permet, « les heures de travail des intéressés sont réparties de telle façon qu’au moins une infirmière ou un infirmier soit toujours présent pendant les heures normales de travail du personnel »

Formation Infirmière en santé de travail n n n Le Diplôme Inter Universitaire de

Formation Infirmière en santé de travail n n n Le Diplôme Inter Universitaire de Santé au Travail (D. I. U. S. T. ) à Bordeaux, Limoges, Toulouse, Lille, Rouen et Tours Licence Professionnelle des Métiers de la Santé à Strasbourg Formation permanente proposées par les caisses régionales, l’INRS ou des organismes spécialisés

Missions d’une infirmière de santé au travail Préserver la santé physique, psychique et sociale

Missions d’une infirmière de santé au travail Préserver la santé physique, psychique et sociale des salariés n Prévention des risques professionnels n Prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles n Le traitement d’urgences n

Activités d’une infirmière de santé au travail n n n Gestion des visites médicales

Activités d’une infirmière de santé au travail n n n Gestion des visites médicales Les soins d'urgence Tiers-temps, études de poste, métrologie Formation et information des salariés : Ø Prévention collective et individuelle (port des EPI, . . ) Ø Prévention primaire (formation gestes et postures, . . ) Ø Formation aux gestes d'urgences des SST Ø Actions de santé publique (tabac, alcool, . . . ) Consultations infirmières : rôle d'écoute, de conseil, d'orientation, . . Participation à des études épidémiologiques et à la recherche bibliographique

Infirmières d’entreprise n n n n leur statut reste très flou On impose les

Infirmières d’entreprise n n n n leur statut reste très flou On impose les infirmières aux entreprises sans donner des missions concrètes (occupation par des taches administratifs fréquentes qui ne rendrent pas dans leur rôle) Infirmières sécurité! Leur prérogatives dépendent des entreprises qui les embauchent Garder son indépendance vis-à-vis de son employeur Bilan d’activité pour mettre en valeur et faire reconnaître leur rôle et leurs missions Services interentreprises: présence très limitée

Limites de la réglementation Cas clinique n n Entreprise de production d’amidon et glucose

Limites de la réglementation Cas clinique n n Entreprise de production d’amidon et glucose sur un terrain de 60 hectares 250 salariés dont environ 70 dans les bureaux Travail en production: 6 x 8, 365 jours par an, soit environ 30 salariés sur le site de production en même temps Question au médecin du travail: Est-ce qu’une infirmière est justifiée?

Secrétaire de santé au travail

Secrétaire de santé au travail

Art. R 241 -38 du Code du Travail n Dans les services médicaux interentreprises

Art. R 241 -38 du Code du Travail n Dans les services médicaux interentreprises une secrétaire doit assister chaque médecin dans ses activités. n Ce secrétaire médical est recruté avec l’accord du médecin du travail

Secrétaire médicale n Ø Ø Ø Formation: Baccalauréat de Sciences Médico-sociales Activités et Missions:

Secrétaire médicale n Ø Ø Ø Formation: Baccalauréat de Sciences Médico-sociales Activités et Missions: Visite médicale: accueil et écoute des salariés, l’accueil téléphonique, gestion du planning des consultations et tous les travaux de secrétariat prise de données biométriques (poids, taille, mesure de l’acuité visuelle et auditive, dépistage urinaire examens complémentaires: visiotest, audiométrie, spirométrie après formation spécifique

Secrétaires médicales des service interentreprises n Mis en place d’une formation diplômante spécifique depuis

Secrétaires médicales des service interentreprises n Mis en place d’une formation diplômante spécifique depuis 2006 pour devenir technicien en santé au travail n Titulaire d’un Diplôme Universitaire d’Auxiliaire Médical Spécialisé en Santé au Travail (DUAMSST) ou d’un Diplôme Bac +2 de type DUT HSE n Rôle: répondre aux demandes médecins du travail dans le cadre de leur tiers-temps et sous leur responsabilité

Secrétaire assistante en santé au travail (SAST)

Secrétaire assistante en santé au travail (SAST)

Formation de SAST n Baccalauréat de Sciences Médico-sociales ou à défaut quelques années d’expérience

Formation de SAST n Baccalauréat de Sciences Médico-sociales ou à défaut quelques années d’expérience en milieu médical n Formation interne dès l’embauche et suivie d’un cycle de formation continue pour devenir assistante médicale

Rôle et Missions de la SAST n n assistance au médecin du travail (accueil

Rôle et Missions de la SAST n n assistance au médecin du travail (accueil des salariés, l’accueil téléphonique, gestion du planning des consultations et tous les travaux de secrétariat, examens complémentaires (visiotest, audiométrie, spirométrie après formation spécifique) Dans la mission de l’équipe pluridisciplinaire: présentation de la santé au travail Ø préparation des fiches d’entreprises Ø réalisation des métrologies et des études de postes Ø participation à des études épidémiologiques, des projets de prévention dans des branches professionnels…. Ø

Intervenant en prévention des risques professionnels (IPRP)

Intervenant en prévention des risques professionnels (IPRP)

Habilitation des IPRP (décret du 23 juin 2003) n n Par un collège régional

Habilitation des IPRP (décret du 23 juin 2003) n n Par un collège régional ne comprenant aucun représentant du corps médical pour reconnaître les compétences médicales des postulants à l’habilitation Deux critères: Ø La qualification (titres, diplômes) Ø L’expérience professionnelle (minimum 3 ans)

Habilitation des IPRP (décret du 23 juin 2003) n n But: renforcement de la

Habilitation des IPRP (décret du 23 juin 2003) n n But: renforcement de la protection des salaries et conseils aux employeurs 3 organismes de prévention désignes par la loi du 17 janvier 2002: Ø l’OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics) Ø l’ANACT (Agence pour amélioration des Conditions de Travail) Ø La CNAMTS (Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés)

Habilitation des IPRP n n n Trois compétences pluridisciplinaire: Ø IPRP technique Ø IPRP

Habilitation des IPRP n n n Trois compétences pluridisciplinaire: Ø IPRP technique Ø IPRP organisationnelles Ø IPRP médicales Les médecins du travail, le personnel infirmier ou les secrétaires médicales peuvent habilités au titre des compétences techniques et organisationnelles, mais non au titre des compétences médicales Habilitation à caractère médical: toutes les spécialités médicales sauf médecine du travail

Missions des IPRP n n n Participation à la prévention des risques professionnels Préservation

Missions des IPRP n n n Participation à la prévention des risques professionnels Préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs Amélioration des conditions de travail Ø En complément de l’action conduite par le médecin du travail

Éthique: IPRP Transmission des données pour les IPRP techniques et organisationnelles n Ils n’ont

Éthique: IPRP Transmission des données pour les IPRP techniques et organisationnelles n Ils n’ont pas l’indépendance technique du médecin du travail dans la prévention des risques (garantit par le Code de Déontologie Médicale pour les médecins) n Indépendance/employeur? ? n