Le BurnOut des soignants Processus Processus du BurnOut

  • Slides: 8
Download presentation
Le Burn-Out des soignants. Processus

Le Burn-Out des soignants. Processus

Processus du Burn-Out Une situation Une réponse Un processus Une souffrance www. cliniquedustress. be

Processus du Burn-Out Une situation Une réponse Un processus Une souffrance www. cliniquedustress. be 2

Une situation => une réponse Le choc de la réalité: Malgré sa flamme Malgré

Une situation => une réponse Le choc de la réalité: Malgré sa flamme Malgré le fait qu’on se soit impliqué Les patients ne guérissent pas, voire meurent Les patients ne sont pas toujours compliants à leurs traitements Au départ ce sont des réponses adaptatives normales et saines. 1. Se blinder 2. Prendre de la distance (moins s’impliquer) 3. Réduire ses ambitions (être plus réaliste) www. cliniquedustress. be 3

De la réponse au processus 1 - Se blinder Réponse Se blinder = une

De la réponse au processus 1 - Se blinder Réponse Se blinder = une réponse adaptative NORMALE Processus Epuisement des émotions Un soignant est régulièrement confronté à des situations dramatiques: polytraumatisés, suicides, enfants mourants… Il est important, tant pour lui que pour le patient, qu’il ne s’effondre pas devant ces situations. => il doit augmenter sa résistance. www. cliniquedustress. be Malheureusement si ce type de réponse se répète il n’est pas possible de se blinder uniquement contre les affects négatifs. Petit à petit on va également se blinder contre les affects positifs (joies, plaisirs…) =>anhédonie 4

De la réponse au processus 2 - Moins s’impliquer Réponse Moins s’impliquer = une

De la réponse au processus 2 - Moins s’impliquer Réponse Moins s’impliquer = une réponse adaptative NORMALE Processus Cynisme et déshumanisation des relations Malgré le fait que le patient ait une frousse bleue des piqûres, le soignant devra réaliser son acte => se soucier sans s’impliquer => laisser son tablier au vestiaire quand on a fini de travailler Lorsqu’on est submergé par une série de choses à réaliser, on a besoin que les autres n’envahissent pas tout le temps notre bulle. « De l’air! » => on met les autres à distance =>on pose des limites www. cliniquedustress. be Malheureusement si ce type de réponse perdure, petit à petit Madame X devient la pancréatite de la chambre 15 => peu à peu les gens deviennent des pions qu’on manipule (y compris les amis, le mari) => cynisme progressif => quand on a besoin d’eux pour partager les émotions, on les a tellement mis à distance qu’ils ne répondent pas présents. 5

De la réponse au processus 3 - Etre plus réaliste Réponse Etre plus réaliste

De la réponse au processus 3 - Etre plus réaliste Réponse Etre plus réaliste = une réponse adaptative NORMALE Processus Démotivation Comme les professions à risques sont celles qui demandent d’avoir une flamme, une vocation, il est normal qu’au début de sa carrière un soignant rêve d’être le Docteur Schweitzer. Bien vite, il faut se rendre à l’évidence. => réduire ses ambitions www. cliniquedustress. be Malheureusement, à force de diminuer ses ambitions, petit à petit on attend de moins en moins de soi et des autres, on se croit de moins en moins capable d’atteindre un but. => on se démotive => voire on se sous-estime Ce processus s’étend aux amis , aux relations affectives. 6

Donc: Une réponse: Un processus: Se blinder Epuisement des émotions Moins s’impliquer Déshumanisation des

Donc: Une réponse: Un processus: Se blinder Epuisement des émotions Moins s’impliquer Déshumanisation des relations Etre plus réaliste = Réponse adaptative normale Démotivation Le processus envahit peu à peu tous les domaines de vie www. cliniquedustress. be 7

Du processus à la souffrance Le Burn-Out est un syndrome lentement évolutif. Il faut

Du processus à la souffrance Le Burn-Out est un syndrome lentement évolutif. Il faut presque 10 ans pour arriver au stade terminal. Il est très destructeur. Il gangrène petit à petit tous les domaines de vie. Il est contagieux. Pendant longtemps ceux qui en sont atteints donnent le change (peu de signes) C’est pourquoi l’on parle de la MERULE EMOTIONELLE www. cliniquedustress. be 8