Lapaisement 1933 1939 La faiblesse des dmocraties librales

  • Slides: 31
Download presentation
L’apaisement 1933 -1939

L’apaisement 1933 -1939

La faiblesse des démocraties libérales 1935 -1936 • Mai 1935: Pacte franco-soviétique (unit la

La faiblesse des démocraties libérales 1935 -1936 • Mai 1935: Pacte franco-soviétique (unit la France à l’URSS en cas d’attaque allemande) • Juin : Accord naval anglo-germanique (L’Angleterre, inquiète du pacte franco-soviétique dirigé contre l’Allemagne, cherche à équilibrer les forces sur le continent. Elle sera la première nation à porter une atteinte grave à la sécurité collective de l’Europe en signant une accord naval avec l’Allemagne lui permettant d’avoir autant de sous-marins que la marine britannique. Cet accord sanctionne le principe du réarmement allemand. )

 • « Le président de la République française et le Comité central exécutif

• « Le président de la République française et le Comité central exécutif de l’Union des républiques socialistes soviétiques, animés du désir d’affermir la paix en Europe et d’en garantir les bienfaits à leurs pays respectifs en assurant plus complètement l’exacte application des dispositions du pacte de la Société des Nations visant à maintenir la sécurité nationale, l’intégrité territoriale et l’indépendance politique des États, décidés à consacrer leurs efforts à la préparation et à la conclusion d’un accord européen ayant cet objet et, en attendant, à contribuer, autant qu’il dépend d’eux à l’application efficace des dispositions du pacte de la Société des Nations, ont résolu de conclure un traité à cet effet. »

Article 2 du traité : • « Au cas où la France ou l'URSS

Article 2 du traité : • « Au cas où la France ou l'URSS seraient l'objet d'une agression non provoquée de la part d'un État européen, malgré les intentions sincèrement pacifiques deux pays, l'URSS et réciproquement la France, se prêteront immédiatement aide et assistance » . • C’est la première et la dernière fois que l’URSS entre les deux guerres mondiales, accepte un engagement positif, c’est-à-dire un traité qui ne se limite pas à défendre la paix ou un engagement de non agression.

 • 1935 -1936 : La conquête de l’Ethiopie – Mussolini tente de réaliser

• 1935 -1936 : La conquête de l’Ethiopie – Mussolini tente de réaliser son rêve du grand empire italien en visant l’Ethiopie. – En 1934, des troupes italiennes ouvrirent le feu sur des soldats éthiopiens. Puisque les forces italiennes avaient perdu quelques forces, Mussolini exigea des excuses officielles, ainsi qu’une indemnité du gouvernement éthiopien. – L’Italie débarque des armes et des renforcements en Erithrée et en Somalie et commence à envahir le pays sans même lui avoir ouvertement déclaré la guerre. – Cette dernière fait appel à la SDN et demande des sanctions contre les agresseurs. – Le Conseil de la SDN reconnait à l’unanimité l’Italie coupable d’agression. Cependant, on rejette les sanctions militaires pour ne retenir que les sanctions économiques et financières. (mais on ne peut décider si cela comprend le pétrole)

 • Mussolini continue d’envahir le pays sans que personne ne résiste. Il utilise

• Mussolini continue d’envahir le pays sans que personne ne résiste. Il utilise des gazs de moutarde et des lance-flammes. • Les Alliés, dont la France et l’Angleterre ont peur que s’ils prennent des mesures trop sévères, l’Italie s’allie à l’Allemagne, qui devenait de plus en plus menaçante. • Le 9 mai, il déclare l’Ethiopie annexée à l’Italie. • Le 4 juillet, la SDN abandonne les sanctions votées contre l’Italie. ) Conséquence: – Pour Hitler, la crise éthiopienne lui fournit la preuve de la faiblesse des démocraties et lui offre un allié important: l’Italie – La SDN montre son incapacité à neutraliser un Etat agresseur

 • 1936 : Remilitarisation de la Rhénanie (La Rhénanie est un territoire tampon

• 1936 : Remilitarisation de la Rhénanie (La Rhénanie est un territoire tampon entre l’Allemagne et la France. Selon le traité de Versailles, ce territoire devait être une zone non-armée. En février 1936, Hitler entre en Rhénanie avec ses troupes. Risque énorme couru par Hitler) – Pourquoi? Sur le plan militaire, l’Allemagne de 1936 n’aurait pas pu soutenir une riposte( retort) armée de la part de la France, de la Belgique, de l’Angleterre, de la Pologne, de la Tchécoslovaquie et de l’URSS. – Cependant, ces puissances ont préféré accepter le fait accompli au nom de la poursuite de la paix.

L’Espagne (En 1931, la République est proclamée (régime démocratique à tendance socialiste) en Espagne.

L’Espagne (En 1931, la République est proclamée (régime démocratique à tendance socialiste) en Espagne. 1936: la guerre civile espagnole (le général Franco soutenu par l’armée espagnole renverse ce gouvernement et c’est le début de la guerre civile entre les Républicains et les forces de Franco. ) –Les puissances de l’Europe s’engagent à la neutralité dans ce conflit. –Mais l’engagement n’est pas tenu par les dictatures fascistes: l’Allemagne et l’Italie fournissent des armes et des volontaires à Franco.

– La France et l’Angleterre n’interviennent pas et sont prêtes à faire beaucoup de

– La France et l’Angleterre n’interviennent pas et sont prêtes à faire beaucoup de sacrifices pour éviter une guerre. Consciente de cette situation, l’Italie et l’Allemagne en profitent pour réaliser leur rapprochement. – Signature en octobre 1936 de l’Axe Rome. Berlin et en novembre, les deux puissances se lient avec le Japon dans le pacte Anti. Kominterm, accord dirigé vers l’URSS. – Hitler, à travers ses gestes agressifs ne soutient qu’un seul objectif: reviser les clauses du Traité de Versailles et réaliser le rêve germanique.

 • Les démocraties libérales, l’Angleterre en particulier, voulant sauver la paix à tout

• Les démocraties libérales, l’Angleterre en particulier, voulant sauver la paix à tout prix, ont toléré et jusqu’à un certain point, accepter les gestes terroristes de Hitler.

 • 1931: l’invasion de la Mandchourie (en Chine) par le Japon – Cette

• 1931: l’invasion de la Mandchourie (en Chine) par le Japon – Cette région est un obstacle naturel à l’avance russe et est une région riche en ressources naturelles – Après la guerre russo-japonaise, le Japon obtient le droit de maintenir des troupes en Mandchourie pour protéger ses intérêts dans le sud. – Sous prétexte d’avoir dû arrêter un sabotage chinois des lignes ferroviaires, ils occupent toute la Mandchourie. – La SDN essaie de convaincre le Japon de retirer ses forces au moins jusqu’ou elles étaient avant, sans grand succès. – Le Japon, en réaction à un rapport de la SDN qui affirma qu’elle n’avait aucune raison valable pour envahir la Mandchourie, se retire de la SDN en 1933.

La guerre sino-japonaise • Japon continue à empiéter ( infringe) les territoires de la

La guerre sino-japonaise • Japon continue à empiéter ( infringe) les territoires de la Chine. Le conflit culmine en 1937 par la guerre ouverte. • En juillet 1937, lors de ce nouvel affront à la sécurité collective, les grandes puissances se borneront( confine , limit) qu’à des protestations diplomatiques isolées.

L’invasion japonaise de la Mandchourie

L’invasion japonaise de la Mandchourie

L’offensive hitlérienne en Europe • La politique de l’Angleterre – Un événement politique important

L’offensive hitlérienne en Europe • La politique de l’Angleterre – Un événement politique important se produit en mai 1937 : Neville Chamberlain devient premier ministre de l’Angleterre. Pour lui, la politique de Hitler n’est suscité( set off ) que par un malentendu. Il dit comprendre la situation de l’Allemagne et il considère qu’elle fut victime d’une injustice internationale (Traité de Versailles). Sous Chamberlain, la politique extérieure de l’Angleterre se résume en une seule idée: la pacification de l’Europe.

– L’Angleterre considère Hitler comme un personnage capable de respecter sa parole et comme

– L’Angleterre considère Hitler comme un personnage capable de respecter sa parole et comme un pacifiste. Elle ne voit pas que ce qu’il veut, c’est la domination de l’Europe puis du monde. – La politique d’apaisement comme on l’appelle cherche à donner satisfaction aux demandes de Hitler pour préserver la paix.

 • L’annexation de l’Autriche – Le parti nazi autrichien s’agite en Autriche à

• L’annexation de l’Autriche – Le parti nazi autrichien s’agite en Autriche à partir de 1936. Un chancelier nazi prend le pouvoir en 1936 et demande l’aide de Hitler pour annexer son pays à l’Allemagne. – Hitler hésite à envoyer ses troupes en Autriche, craignant une réaction possible de la France et de l’Angleterre. Finalement, le 12 mars, Hitler entre à Vienne sous les acclamations des nazis et annonce l’incorporation de l’Autriche au Reich. Hitler vient de réaliser l’Anschluss (Union Allemagne -Autriche) – Hitler augmente son territoire d’année en année sans avoir à livrer une seule bataille.

 • La conférence de Munich et le démembrement de la Tchécoslovaquie – La

• La conférence de Munich et le démembrement de la Tchécoslovaquie – La Tchécoslovaquie, pays créé lors du démentellement de l’Allemagne et de l’Autriche-hongrie en 1919, alliée de la France et de l’URSS en 1938, est la seule puissance démocratique à l’est du Rhin capable de menacer militairement l’Allemagne en cas de conflit. Pour Hitler, il fallait détruire ce pays afin de continuer l’expansion allemande en Europe centrale. – Dans ce pays vit une minorité allemande concentrée dans la région des Sudètes, à la frontière avec l’Allemagne. Cette région est aussi la plus industrialisée de la Tchécoslovaquie. Elle a toujours depuis 1919 gardée des liens étroits avec l’Allemagne.

– En 1933, après l’arrivée au pouvoir de Hitler, les revendications des nationalistes allemands

– En 1933, après l’arrivée au pouvoir de Hitler, les revendications des nationalistes allemands des Sudètes se font plus agressives face au gouvernement tchèque. Ils revendiquent le droit des peuples à l’autodétermination (Traité de Versailles) et réclament leur annexion à l’Allemagne. – Le 12 septembre 1938, dans un discours très violent, Hitler estime que les minorités allemandes sont torturées par le gouvernement tchèque et que l’Allemagne est prète à prendre les mesures qui s’imposent.

– Chamberlain demande une entrevue avec Hitler. L’Allemagne exige les territoires tchèques où la

– Chamberlain demande une entrevue avec Hitler. L’Allemagne exige les territoires tchèques où la population allemande dépasse les 50%. Hitler réussit à convaincre Chamberlain que c’est là sa dernière demande pour rendre justice à l’Allemagne humiliée en 1919. – La France et l’Angleterre réussirent à arracher ( snatch) le consentement du gouvernement tchèque. – Mais quand Chamberlain apporte l’accord, Hitler veut avoir encore d’autres territoires. – L’Europe est au bord de la guerre….

– Chamberlain suggère une conférence pour régler le problème. Hitler, Mussoloni, Chamberlain et Daladier

– Chamberlain suggère une conférence pour régler le problème. Hitler, Mussoloni, Chamberlain et Daladier (France) se rencontrent à Munich. La Tchécoslovaquie ne sera même pas invitée • Décision prise: Le territoire des Sudètes est cédé à l’Allemagne. – Convaincu de la bonne foi des dictateurs, Chamberlain est persuadé d’avoir servi la cause de la paix. Daladier et Chamberlain sont reçus en héros dans leur pays respectif.

 • https: //www. youtube. com/watc h? v=9 qs. Lo. ZQIQh. Y

• https: //www. youtube. com/watc h? v=9 qs. Lo. ZQIQh. Y

 • Conséquences de cette conférence: 1. Le grand vainqueur demeure Hitler parce qu’il

• Conséquences de cette conférence: 1. Le grand vainqueur demeure Hitler parce qu’il obtient tout ce qu’il demande 2. La Tchécoslovaquie est démembrée et ne peut plus faire face à l’Allemagne 3. L’URSS craint de plus en plus pour sa sécurité • • Six mois après cet événement, soit le 16 mars 1939, Hitler avait réussi à gruger ( cheat) tous les territoires tchèques et à les mettre sous la coupe de l’Allemagne. La Tchécoslovaquie est rayée de la carte. ( crossed out)

 • La crise polonaise et le pacte germano-soviétique – La Pologne est un

• La crise polonaise et le pacte germano-soviétique – La Pologne est un pays dirigé par une dictature. Complice de l’Allemagne dans le dépeçage de la Tchécoslovaquie, elle n’en devient pas moins la nouvelle victime des ambitions hitlériennes. – Pour la Pologne, soutenir l’Allemagne, c’était se protéger de l’URSS qui aurait bien aimé retrouver ses territoires perdus lors du Traité de Versailles. – Le 21 mars 1939, l’Allemagne formule ses exigences à la Pologne: élimination du corridor de Dantzig au profit du Reich et la signature d’un traité d’un pacte de non-agression d’une durée de 25 ans.

– En même temps, Hitler, malgré d’énormes réticences( reluctance) personnelles, songe à signer une

– En même temps, Hitler, malgré d’énormes réticences( reluctance) personnelles, songe à signer une alliance avec l’URSS pour avoir les mains libres à l’ouest. – La France et l’Angleterre font de même. – Pour la première fois, l’importance de l’URSS est reconnue: • Pour les démocraties, elles espèrent qu’une alliance avec l’URSS dissuadera Hitler d’entrer en Pologne. • Pour Hitler, une entente avec l’URSS amènerait les puissances de l’Ouest à la neutralité il n’aurait pas à combattre sur deux fronts.

– Le 22 mai 1939, est signé à Berlin le Pacte d’Acier entre l’Italie

– Le 22 mai 1939, est signé à Berlin le Pacte d’Acier entre l’Italie et l’Allemagne. Mussolini est piégé. Il s’attendait à signer un pacte économique d’entraide mutuelle, il se retrouve avec un pacte militaire à caractère offensif. – Le 23 août 1939, le Pacte de Moscou est signé entre l’Allemagne et l’URSS: pacte qui engage les deux puissances à ne pas s’agresser mutuellement. Hitler garantit aussi à Staline certains territoires si une guerre était gagnée…

Le Pacte Molotov Ribbentrop • http: //legacy. fordham. edu/halsa ll/mod/1939 pact. html

Le Pacte Molotov Ribbentrop • http: //legacy. fordham. edu/halsa ll/mod/1939 pact. html

– Avec le Pacte de Moscou, Hitler a les mains libres pour attaquer la

– Avec le Pacte de Moscou, Hitler a les mains libres pour attaquer la Pologne. L’Angleterre, qui se réveille peu à peu de sa torpeur( torpor) annonce son intention de garantir les frontières polonaises. – Le 31 août, les troupes allemandes entrent en Pologne et Varsovie est bombardée. – L’Angleterre et la France se bornent d’abord à envoyer un télégramme de protestation à Hitler.

 Sous la pression de l’opinion publique, Chamberlain se résout à envoyer un ultimatum

Sous la pression de l’opinion publique, Chamberlain se résout à envoyer un ultimatum à l’Allemagne : Hitler doit retirer ses troupes de la Pologne sinon l’état de guerre serait déclaré. • N’ayant pas reçu de réponse de l’Allemagne, l’Angleterre déclare la guerre à l’Allemagne le 3 septembre 1939. • La France fait de même. • Le Canada se joindrait aux alliés le 10 septembre.