Gestion des risques de VIHSida au sein du

  • Slides: 8
Download presentation
Gestion des risques de VIH/Sida au sein du couple en Afrique subsaharienne. Rôles de

Gestion des risques de VIH/Sida au sein du couple en Afrique subsaharienne. Rôles de la polygamie et de la co-résidence. Annabel Desgrées du Loû, Joseph Larmarange, Hermann Brou

Contexte n n Couple = principal lieu de transmission du VIH/Sida en Afrique Prévention

Contexte n n Couple = principal lieu de transmission du VIH/Sida en Afrique Prévention de cette transmission dans le couple : q q Test de dépistage des 2 partenaires Protection des rapports sexuels (préservatif) n n n En cas de rapports extra conjugaux Tant que les 2 partenaires ne sont pas dépistés Si l ’un des 2 est VIH+

Question de recherche n La réalisation effective d’une telle prévention dépend du type de

Question de recherche n La réalisation effective d’une telle prévention dépend du type de relation qui existe entre les conjoints : importance ici des rapports de genre au sein du couple n Le fait d’être dans un ménage polygame influe-t-il sur ces rapports de genre au sein du couple et sur la capacité des conjoints à mettre en oeuvre cette prévention ?

Hypothèses de travail n Hyp 1 : Polygamie <=> plus grande domination masculine <=>

Hypothèses de travail n Hyp 1 : Polygamie <=> plus grande domination masculine <=> compétition entre épouses Dialogue plus difficile avec le mari Proposer dépistage ou préservatif est difficile pour les femmes défavorable à l’adoption d’une prévention de la transmission sexuelle du VIH dans le couple

Hypothèses de travail 2 n Hyp 2 : Il existe de nouvelles formes de

Hypothèses de travail 2 n Hyp 2 : Il existe de nouvelles formes de polygamie, modernes et officieuses, caractérisées par la non corésidence des conjoints Plus grande autonomie des épouses Favorable à l’adoption de comportements de prévention face au risque de transmission sexuelle du VIH

Objectif : explorer les liens Rapports de genre au sein du couple Corésidence Prévention

Objectif : explorer les liens Rapports de genre au sein du couple Corésidence Prévention VIH Polygamie

Le projet DITRAME Plus 3 n n n Volet Sciences sociales d’un projet de

Le projet DITRAME Plus 3 n n n Volet Sciences sociales d’un projet de recherche clinique sur la prévention de la transmission mèreenfant du VIH à Abidjan Femmes à qui le test proposé lors d’une consultation prénatale, suivies 2 ans après l’accouchement. 3 cohortes : n n VIH+ (N=748) VIH- (N= 400) Ayant refusé d’être dépistées (N=62) Recueil de données quantitatives et qualitatives

Analyse présentée ici : quantitative n n Population : 748 femmes VIH+ et 400

Analyse présentée ici : quantitative n n Population : 748 femmes VIH+ et 400 femmes VIH- suivies au moins 12 mois après l’accouchement Indicateurs : q q q n Avoir parlé de son test de dépistage à son conjoint Réaction du conjoint Rapidité de reprise des relations sexuelles après l’accouchement Utilisation des préservatifs lors de la reprise des rapports Rapidité du sevrage Variables q q explicatives : polygamie, co-résidence avec le conjoint d’ajustement : âge, études, religion, activité rémunérée, type d’habitat