Estimated genetic parameters for growth traits of German

  • Slides: 19
Download presentation
Estimated genetic parameters for growth traits of German shepherd dog and labrador retriever dog

Estimated genetic parameters for growth traits of German shepherd dog and labrador retriever dog guides. Estimation des paramètres génétiques de croissance des chiens guides Berger Allemand et Labrador Retriever D’après S. K. Helmink et al. Despret Guillaume Coner Caroline Binamé Jean-Philippe 2 DMV 20/04/2007

PLAN 1. Objectifs 2. Matériel et méthodes 3. Résultats 4. Conclusions 5. Applications pratiques

PLAN 1. Objectifs 2. Matériel et méthodes 3. Résultats 4. Conclusions 5. Applications pratiques 6. Critiques

1. Objectifs n Normes n Estimer pour un chien guide : 18 à 32

1. Objectifs n Normes n Estimer pour un chien guide : 18 à 32 kg 53 à 64 cm les paramètres génétiques qui aideront au développement de stratégies permettant d’augmenter la probabilité d’engendrer des chiens guides de taille et de poids optimaux à l’âge adulte

2. Matériel et méthodes (1) n n Données : 2334 Bergers Allemands et 2028

2. Matériel et méthodes (1) n n Données : 2334 Bergers Allemands et 2028 Labradors Retrievers Au total : 4362 chiots issus de 202 femelles et 62 mâles furent étudiés de 1968 à 1997 Mesures enregistrées : Poids à la naissance (PN) Poids à 42 jours (P 42) Poids à maturité (PM) Taille à maturité (TM)

2. Matériel et méthodes (2) n Données (suite) : n Poids à la naissance

2. Matériel et méthodes (2) n Données (suite) : n Poids à la naissance de 1521 chiots nés entre 1992 et 1997 Poids à 42 jours de 1454 chiots nés entre 1992 et 1997 Poids à maturité (en moyenne à 428 jours) de 3740 chiens nés entre 1979 et 1996 Taille à maturité ( à 448 j) de 2414 chiens nés entre 1980 et 1997 n n n

2. Matériel et méthodes (3) 1. Modèle bivariable: analyse des paramètres de croissance par

2. Matériel et méthodes (3) 1. Modèle bivariable: analyse des paramètres de croissance par paires. 2. Modèle multivariable: analyse l’ensemble des paramètres et leurs relations.

Modèle Yijknp =µ + Ai + Sj + Rk + Mn + Lp +

Modèle Yijknp =µ + Ai + Sj + Rk + Mn + Lp + eijknp Yijknp = PN, P 42, PM, TM µ = moyenne Ai = valeur génétique additive (aléatoire) Sj = effet du sexe (fixe) Rk = effet de l’année de naissance (fixe) Mn = effet maternel Lp = effet de la portée Eijknp = effet résiduel

2. Matériel et méthodes (4) n Estimation des paramètres génétiques (Variance et Covariance) et

2. Matériel et méthodes (4) n Estimation des paramètres génétiques (Variance et Covariance) et de l’héritabilité grâce à des algorithmes n Calculs obtenus grâce à la méthode RELM (Meyer, 1997)

3. Résultats Corrélation positive entre PN et P 42 > PN et PM ou

3. Résultats Corrélation positive entre PN et P 42 > PN et PM ou TM. n Corrélation positive entre P 42 et PM et entre PM et TM n Corrélation P 42 et TM - négligeable à modérément négative pour les Bergers Allemands (-0, 1 à -0, 2) - négligeable à modérément positive pour les Labradors (0, 1 à 0, 2) n

3. Résultats n La selection de chiots de faible gabarit à 42 jours aura

3. Résultats n La selection de chiots de faible gabarit à 42 jours aura comme répercussion l’obtention de chiens matures plus légers

3. Résultats n Existence d’une corrélation génétique positive entre le poids a maturité et

3. Résultats n Existence d’une corrélation génétique positive entre le poids a maturité et la taille a maturité. n Effets maternels et effet portée considérés comme négligeables sur le poids et la taille à maturité.

3. Résultats n Corrélation génétique modérée a élevée entre le poids et la taille

3. Résultats n Corrélation génétique modérée a élevée entre le poids et la taille à maturité pour les deux races si bien que la sélection sur l’un entraîne parallèlement une sélection pour l’autre dans le même sens. n Labradors : correlation > n Mais si on selectionne les Labradors sur leur taille, leur poids augmente aussi ! n CHALLENGE !! Car on recherche des Labradors plus grands mais moins lourds. séléction + rapide

4. Conclusions n La variabilité génétique pour PM et TM existe Son héritabilité est

4. Conclusions n La variabilité génétique pour PM et TM existe Son héritabilité est de : 1. 0, 44 pour les Labradors et 0, 57 pour les Bergers Allemands pour PM 2. 0, 46 et 0, 35 pour TM n n Elle peut être donc améliorée par la sélection

4. Conclusions n la sélection directionnelle n les indices de sélection n le croisement

4. Conclusions n la sélection directionnelle n les indices de sélection n le croisement d’animaux de morphologies différentes sont des outils stratégiques qui augmentent la probabilité d’obtenir des chiens de morphologie optimale pour leur utilisation.

5. Applications pratiques n Orientation de la sélection pour obtenir des chiens de taille

5. Applications pratiques n Orientation de la sélection pour obtenir des chiens de taille et poids adaptés à leur utilité pour l’homme n En effet des dimensions extrêmes peuvent être un facteur limitant à leur utilisation quotidienne (ex: chiens guides pour malvoyants)

6. Critiques n L’intérêt de cette étude est de confirmer que la sélection de

6. Critiques n L’intérêt de cette étude est de confirmer que la sélection de parents adaptés augmentera la probabilité d’obtenir une progéniture avec les caractéristiques recherchées. n Elle démontre également que la sélection de trop jeunes chiots est inutile car il est nécessaire d’attendre un certain âge pour être capable de prédire leur morphologie adulte. n Etude indispensable à cette prise de conscience? n Les utilisateurs ont besoin de chiens plus ou moins grands en fonction de leur propre taille !

6. Critiques n Le nombre de données étudiées nous semble suffisant pour tirer des

6. Critiques n Le nombre de données étudiées nous semble suffisant pour tirer des conclusions n Le PM a été mesuré entre 300 et 600 jours, forte disparité !

6. Critiques n Manque de renseignements sur l’alimentation, le mode de vie, l’activité physique,

6. Critiques n Manque de renseignements sur l’alimentation, le mode de vie, l’activité physique, et les autres facteurs environnementaux influençant le développement physique du chien n Critères de sélection autres: - aptitude a l’apprentissage - tempérament -… dont il faut tenir compte avant tout

MERCI POUR VOTRE ATTENTION

MERCI POUR VOTRE ATTENTION