Day Crations rflexives 2016 Vos grandsparents pouvaient dcider

  • Slides: 19
Download presentation
Day Créations réflexives 2016

Day Créations réflexives 2016

Vos grands-parents pouvaient décider de partir au chalet pour la fin de semaine et

Vos grands-parents pouvaient décider de partir au chalet pour la fin de semaine et personne ne le savait. Vous, c’est différent. Votre cellulaire indique constamment votre position à votre service téléphonique. L’application GPS que vous utilisez pour connaître le bon chemin vous suit également à la trace. Le petit café où vous arrêtez en cours de route offre le Wi. Fi gratuitement. Pendant que vous grignotez une pâtisserie, l’identifiant unique de votre téléphone et les sites Web que vous consultez sont gardés en mémoire. À la petite épicerie du village où vos grands-parents auraient payé comptant, vous avez sorti votre carte de crédit : l’opération a été enregistrée et sera conservée. Sur Facebook et Instagram, vous publiez ces photos de magnifiques paysages enneigés, ajoutant une pièce de plus à votre autobiographie numérique. Naël Shiab, journaliste québécois, L’actualité

L’univers est maintenant une cour d’école. On entend tout ce qui se dit. Stéphane

L’univers est maintenant une cour d’école. On entend tout ce qui se dit. Stéphane Laporte, chroniqueur québécois, La Presse

À l’heure où les Google, Apple, Facebook, Amazon [les Gafa] dominent les relations entre

À l’heure où les Google, Apple, Facebook, Amazon [les Gafa] dominent les relations entre individus et où l’économie est passée de l’ère de la production de biens et services à celle de la consommation d’informations, la distinction et la limite entre privé et public, constitutives des systèmes non totalitaires selon Hannah Arendt, ontelles complètement disparu de nos vies? Michel Schneider, journaliste français, Le Point

Les médias sociaux ont donné une voix à ceux et celles qui n’en avaient

Les médias sociaux ont donné une voix à ceux et celles qui n’en avaient pas. Mais nous sommes en train de créer une société de surveillance où la façon la plus intelligente de survivre est de redevenir muet. Jon Ronson, journaliste et écrivain gallois

Nous offrons de plus en plus de facettes de nos vies à la surveillance

Nous offrons de plus en plus de facettes de nos vies à la surveillance avec la numérisation croissante, les appareils mobiles et maintenant les appareils connectés. Les télés sont intelligentes, les frigos aussi et les ampoules ou les jouets pour enfants. Une brosse à dents branchée dit si vous êtes à la maison ou pas. Pour le moment, les agences n’ont pas de dispositifs qui permettent de tirer profit de ces données comme dans l’univers de 1984 de George Orwell. Mais elles travaillent très fort pour y arriver. Stéphane Leman-Langlois, auteur et professeur

Si quelqu’un obtient [les] empreintes électroniques que vous disséminez lors de vos pérégrinations, il

Si quelqu’un obtient [les] empreintes électroniques que vous disséminez lors de vos pérégrinations, il peut alors reconstituer votre existence. Vos déplacements, vos achats, vos loisirs, vos interactions sociales. Non seulement votre passé peut être fouillé, mais votre avenir proche peut être prédit. Naël Shiab, journaliste québécois, L’actualité

[…] beaucoup de choses ont changé ces dernières années. Auparavant, pour surveiller un suspect,

[…] beaucoup de choses ont changé ces dernières années. Auparavant, pour surveiller un suspect, il fallait une équipe de plusieurs personnes. Aujourd’hui, une seule derrière un écran peut en surveiller des milliers, voire des millions. Les autorités recueillent de gigantesques quantités de données, et les trient ensuite à la recherche de quelque chose de louche. Si vous êtes au mauvais endroit au mauvais moment, vos données peuvent faire partie du lot, être un jour ou l’autre utilisées, que vous soyez un suspect ou non, que vous le vouliez ou pas, et être conservées pendant une période indéterminée. Naël Shiab, journaliste québécois, L’actualité

Nous avons donné aux autorités des possibilités de surveillance inégalées dans l’histoire de l’humanité.

Nous avons donné aux autorités des possibilités de surveillance inégalées dans l’histoire de l’humanité. Ça va continuer tant qu’on ne se réveillera pas pour exiger que nos données personnelles demeurent privées. Stéphane Leman-Langlois, auteur et professeur

Avec le big data, confier toutes ses données au cloud [nuage], qui, comme le

Avec le big data, confier toutes ses données au cloud [nuage], qui, comme le mot web [toile], dit bien le péril, ne risque-t-on pas de détruire ce bien essentiel à l’être humain, le secret? […] Jusqu’où ira l’obscénité narcissique exposée par les selfies [égo portraits] et les caméras Go. Pro? Michel Schneider, journaliste français, Le Point

Si vous êtes sur Internet, c’est littéralement comme si vous étiez sur la première

Si vous êtes sur Internet, c’est littéralement comme si vous étiez sur la première page du [quotidien torontois] Globe & Mail. John Adams, ancien chef du Centre de la sécurité des télécommunications du Canada

On sait depuis des années que les agences de maintien de la loi comme

On sait depuis des années que les agences de maintien de la loi comme le Centre de la sécurité des télécommunications et le Service canadien du renseignement de sécurité vont à la pêche en ramassant des métadonnées sur la facturation des comptes de cellulaire ou de courriel. Cette surveillance de masse recueille, plusieurs dizaines de fois par jour, chaque année, depuis des années, d’énormes montagnes de données sur des centaines, sinon des milliers, de personnes. […] La loi interdit de cibler des citoyens canadiens. Les agences la contournent en expliquant qu’elles ne ciblent personne en particulier puisqu’elles ramassent toutes les métadonnées. Stéphane Leman-Langlois, auteur et professeur

Notre droit à la vie privée s’est dissous dans un océan de données ces

Notre droit à la vie privée s’est dissous dans un océan de données ces dernières années. Naël Shiab, journaliste québécois, L’actualité

La moitié [des internautes canadiens] est stupide et l’autre moitié est stupide [aussi]. […]

La moitié [des internautes canadiens] est stupide et l’autre moitié est stupide [aussi]. […] Nous mettons davantage de choses sur Facebook que n’importe quel autre pays dans le monde. Nous ne sommes pas très intelligents, nous avons beaucoup de chemin à faire. John Adams, ancien chef du Centre de la sécurité des télécommunications du Canada

Le fait d’accepter d’être sous surveillance permanente montre qu’une nouvelle conception de l’identité voit

Le fait d’accepter d’être sous surveillance permanente montre qu’une nouvelle conception de l’identité voit le jour. Will Self, auteur et journaliste britannique

Pour la première fois dans l’histoire du monde, grâce au téléphone mobile, nous avons

Pour la première fois dans l’histoire du monde, grâce au téléphone mobile, nous avons l’absolu dans notre poche. Mais avoir le monde en main signifie aussi, automatiquement, être aux mains du monde. Maurizio Ferraris, professeur de philosophie italien

[Le téléphone intelligent] se présente comme un formidable outil de surveillance des faits et

[Le téléphone intelligent] se présente comme un formidable outil de surveillance des faits et gestes les plus intimes de ses utilisateurs. Martin Legros, rédacteur en chef, Philosophie Magazine

Documents de référence et citations • Naël Shiab, «Le gouvernement vous écoute (encore plus

Documents de référence et citations • Naël Shiab, «Le gouvernement vous écoute (encore plus que vous ne le pensez)» , Site Web de L’actualité , 23 novembre 2016. • «La nouvelle chasse aux sorcières» , Propos de Stéphane Leman-Langlois (professeur à l’Université Laval, spécialiste de la police, du renseignement, du terrorisme, des technologies et du contrôle social), recueillis par Stéphane Baillargeon, Le Devoir , 5 novembre 2016 Illustrations The 2016 Chelsea Flowers Show, The Telegraph , The Guardian et Site Web de la BBC. Musique Ludovico Einaudi, Waterways CD Ludovico Einaudi – In A Time Lapse Conception R. Day Décembre 2016 Mes diaporamas sont hébergés sur le site : http: //www. imagileonation. com