comuses et Muses de socit En avant la

  • Slides: 29
Download presentation
Écomusées et Musées de société : En avant la mémoire L’exemple de l’Ecomusée du

Écomusées et Musées de société : En avant la mémoire L’exemple de l’Ecomusée du Montmorillonnais (France, région Poitou-charentes) Monique ROULLET-CAIRE, www. ecomusee-montmorillonnais. org

Définition générale des écomusées n « Les écomusées et musées de société valorisent le

Définition générale des écomusées n « Les écomusées et musées de société valorisent le patrimoine culturel et naturel de leur territoire, mais aussi leur patrimoine scientifique, ethnographique, ainsi que les lieux et outils de mémoire. Les écomusées et musées de sociétés ne sont pas simplement des conservatoires. Avec la participation de la population, ils prennent une part active à la vie de leur région, à leur développement, en apportant leur contribution aux réflexions, aux débats et aux expérimentations de la société » . FEMS

L’héritage de Georges Henri RIVIERE n n Quelques dates et une idée de départ

L’héritage de Georges Henri RIVIERE n n Quelques dates et une idée de départ : « une œuvre d’autant plus admirable qu’il s’agissait non seulement de faire un musée à partir de rien, mais de faire un musée avec ce qu’on pouvait croire n’être rien » Claude Lévi-Strauss Fin des années 60 : la notion d’Écomusée apparaît dont GH Rivière porte en compagnie de D’Hugues de Varinnes, la paternité. Dès lors le « mot magique d’Ecomusée » englobait plusieurs notions : patrimoine humain, territoire de vie et population locale, patrimoine naturel puis patrimoine technique et industriel.

LA FEMS Fédération des Écomusées et Musées de Société : Présidente : Julie GUIYOT-CORTEVILLE,

LA FEMS Fédération des Écomusées et Musées de Société : Présidente : Julie GUIYOT-CORTEVILLE, Musée de la Ville ST Quentin en Yveline ; Edith ORLANDO-KOSIK, Directrice. n Créée en 1989 afin d’assurer la promotion du réseau. Puis elle est devenue : n q q q Une structure représentative, Porteuse de projets et d’actions Partenaire des pouvoirs publics français

FEMS n n 1991 : elle est ouverte à l’ensemble des musées du patrimoine

FEMS n n 1991 : elle est ouverte à l’ensemble des musées du patrimoine technique, industriel, d’anthropologie ou d’art et tradition populaires est devenue la FEMS avec pour objet de communiquer, valoriser et faire connaître les réalisations de ses membres. 2004 : révision des statuts et s’ouvre officiellement à l’ensemble des institutions ayant L’HOMME ET LE TERRITOIRE POUR OBJET

LA FEMS EN CHIFFRES n n n 135 adhérents soit plus de 220 institutions

LA FEMS EN CHIFFRES n n n 135 adhérents soit plus de 220 institutions muséales au total. 1500 permanents au sein des établissements et plus de 3000 bénévoles. 4 millions de visiteurs par an

Une expérience : L’Ecomusée du Montmorillonnais (Poitou-Charentes)

Une expérience : L’Ecomusée du Montmorillonnais (Poitou-Charentes)

L’écomusée du Montmorillonnais n n n Association culturelle, loi 1901 Fondé en 1987 lors

L’écomusée du Montmorillonnais n n n Association culturelle, loi 1901 Fondé en 1987 lors de l’élaboration de la charte intercommunale Article 2 : « Assurer de manière permanente sur le territoire du pays Montmorillonnais, avec la participation de la population, les fonctions de recherche, conservation, présentation, mise en valeur d’un ensemble de biens naturels et culturels

L’écomusée du Montmorillonnais Structure à dimension humaine : 1 Directrice bénévole, 5 salariés (dont

L’écomusée du Montmorillonnais Structure à dimension humaine : 1 Directrice bénévole, 5 salariés (dont 1 en temps partagé avec une autre association)+1 saisonnier. n 36 communes adhérentes, 27 associations. n

Localisation Le Pays Montmorillonnais n

Localisation Le Pays Montmorillonnais n

L’écomusée du Montmorillonnais n Pays Montmorillonnais : 47 communes du sud-est de la Vienne

L’écomusée du Montmorillonnais n Pays Montmorillonnais : 47 communes du sud-est de la Vienne (1/4 du département), environ 36 817 habitants soit une densité de 21, 4 habitants au km²

Particularités - Cadre d’intervention n n Utiliser l’interprétation et la culture comme élément levier

Particularités - Cadre d’intervention n n Utiliser l’interprétation et la culture comme élément levier du développement d’un territoire. Jusqu’en 1997 : absence de lieu vitrine : premier écomusée virtuel ? Volonté de « sortir des murs » , gestion pendant 11 ans de la convention VPAH Cadre d’intervention, agréments : tourisme, éducation Nationale, formation continue (DRFP),

Les différents services de l’Ecomusée Service Étude n. Service Tourisme Éducatif formation

Les différents services de l’Ecomusée Service Étude n. Service Tourisme Éducatif formation

Ecomusée du Montmorillonnais La signification du préfixe « éco » dans écomusée ? Ecologie

Ecomusée du Montmorillonnais La signification du préfixe « éco » dans écomusée ? Ecologie ? Economie ? « Ecosocial » ? « La maison en grec »

Écologie « Maison commune » n n Valorisation de l’étude sur l’habitat rural et

Écologie « Maison commune » n n Valorisation de l’étude sur l’habitat rural et sa réhabilitation (ex de restauration Juillé). Inventaires thématiques (ex fours à pain). Création de thématiques environnementales avec les scolaires (sensibilisation aux usages de l’eau, paysages, habitats, vie rurale, gastronomie)

Écologie au sens de Maison commune n n Création de circuits de découverte en

Écologie au sens de Maison commune n n Création de circuits de découverte en vélo ou pédestre, interprétation sur un sentier de randonnée Définition d’un contenu de CTE avec et pour les agriculteurs du pays.

Écologie « au sens de maison commune » n n Interpréter pour conserver la

Écologie « au sens de maison commune » n n Interpréter pour conserver la mémoire, pour expliquer, pour transmettre, jamais pour folkloriser ou réduire au passé. Sensibiliser au cadre de vie : qualité de vie.

ECONOMIE : les données (1) Quelques chiffres : Exemple année 2003 : Chiffre d’affaire

ECONOMIE : les données (1) Quelques chiffres : Exemple année 2003 : Chiffre d’affaire : 162 344 € Recettes propres : 60 % (dont 85 % viennent de l’extérieur du pays) Subventions (pour actions) : 20 % (dont 60 % proviennent de l’Europe-Etat-Région-Département) Aides à l’emploi : 15 % Autres : 5 % n

ECONOMIE : les données (2) n n En moyenne une quarantaine de groupes par

ECONOMIE : les données (2) n n En moyenne une quarantaine de groupes par an. Ex groupes scolaires = sur la période 19942004 : 7053 élèves accueillis. Cela représente un total de 20729 journées/élèves

ECONOMIE : les données (3) n Plus de 90 % des dépenses de l’Ecomusée

ECONOMIE : les données (3) n Plus de 90 % des dépenses de l’Ecomusée se font auprès de prestataires du pays Montmorillonnais

ECONOMIE : les impacts Valorisation maximale des ressources locales : « mieux faire avec

ECONOMIE : les impacts Valorisation maximale des ressources locales : « mieux faire avec ce que l’on a » et « vivre et travailler au pays » . Les retombées économiques vont majoritairement au pays. n Partenaires touristiques (hébergeurs VVF, restaurants, associations, artisans…) et agrotouristiques n Recours aux artisans locaux du BTP (valorisation de savoirfaire spécifique, méthodes de restauration traditionnelle) n Emploi : salariés de la structure mais également par des emplois induits (contribue à l’allongement de contrats dans d’autres structures). n Formation tourisme au profit de Gîte de France, Agriculture et Tourisme, IRFREP, Communautés d’agglomération (Réseau) n

Ecosocial ou écosociétal n n Attachement de la structure à pérenniser les emplois (minimum

Ecosocial ou écosociétal n n Attachement de la structure à pérenniser les emplois (minimum de recours aux saisonniers) Promotion du personnel (plan de formation continue annuel systématique) Respect de la convention collective, égalité de traitement homme/femme Chantier d’insertion (seul ou en partenariat)

Ecosocial ou écosociétal n Actions pour les enfants non partants en vacances (actions périscolaires

Ecosocial ou écosociétal n Actions pour les enfants non partants en vacances (actions périscolaires : « temps de la ville à Montmorillon » , CEL…) : 789 enfants accueillis depuis 1996 et animations dans les villages. q q Ouverture vers la culture Liens culture/agriculture

Ecosocial ou écosociétal n Participe à la cohésion sociale du Pays q q q

Ecosocial ou écosociétal n Participe à la cohésion sociale du Pays q q q Participation de la Directrice de l’Écomusée au Conseil de développement et au programme Leader + Participation de la population (par le biais des enquêtes, des actions et des manifestations de l’écomusée) Médiateur urbains/ruraux ; inter générations, aide à l’intégration des nouveaux habitants

Ecosocial ou écosociétal n Volonté de se mettre à la portée de tous q

Ecosocial ou écosociétal n Volonté de se mettre à la portée de tous q q q n Actions de vulgarisation Mixité sociale, tarifs différenciés Chèques vacances/adhésion UNAT (dossier en cours) Volonté d’épanouissement des vacanciers (locaux et extérieurs) – Projet éducatif q q Classes transplantées Circuits thématiques

Ecosocial ou écosociétal n Toutes ces actions participent à la création d’une identité positive

Ecosocial ou écosociétal n Toutes ces actions participent à la création d’une identité positive (image) q q Impact des néoruraux Besoin de connaître ses racines pour envisager son avenir

L’AVENIR ? n Les difficultés rencontrées : q q Reconnaissance du Pays : «

L’AVENIR ? n Les difficultés rencontrées : q q Reconnaissance du Pays : « écomusée = projet structurant » mais concrètement ? Quel public ? Rentabilité du sur-mesure et du personnalisé Le fonctionnement ? Les limites de la polyvalence.

L’AVENIR ? n Des opportunités à saisir : q q q Recherche de racines

L’AVENIR ? n Des opportunités à saisir : q q q Recherche de racines Sensibilisation de la société au développement durable. Intégration des néo-résidents, adhésion et soutien des locaux de plus en plus important. Développement des courts séjours thématiques Les beaux jours de la gastronomie : la ferme du goût.

La ferme du goût n Un lieu mémoire et identitaire pour les habitants du

La ferme du goût n Un lieu mémoire et identitaire pour les habitants du pays q q n n Architecture rurale et cadre paysager de qualité 600 ANS d’histoire (archives) Approche pluridisciplinaire et ré-utilisation des études réalisées par l’Ecomusée depuis 1987 = valorisation du travail effectué Site représentatif des évolutions de l’espace rural : espace de médiation, partenariat LPAR.