APC Choc Septique Contributions respectives des activits anticoagulante

  • Slides: 9
Download presentation
APC & Choc Septique Contributions respectives des activités anticoagulante, anti-inflammatoire et cytoprotectrice de l’APC*

APC & Choc Septique Contributions respectives des activités anticoagulante, anti-inflammatoire et cytoprotectrice de l’APC* à son efficacité dans le choc septique. * Protéine C activée. E. J. Kerschen et al. (Milwaukee, Etats-Unis) Résumé 1 J. S. Bae et al. (Saint Louis, Etats-Unis) Résumé 62 X. V. Yang et al. (La Jolla, Etats-Unis) Résumé 65 ASH 2006.

APC & Choc Septique Contexte • La protéine C activée (APC – Activated Protein

APC & Choc Septique Contexte • La protéine C activée (APC – Activated Protein C) exerce à la fois des activités anticoagulante, anti-inflammatoire et cytoprotectrice. • Les contributions respectives de ces différentes activités à l’efficacité globale de l’APC pour réduire la mortalité dans le choc septique sont encore inconnues. Trois approches complémentaires concourent à l’éclaircissement de cette question. E. J. Kerschen et al. (Milwaukee, Etats-Unis) Résumé 1 J. S. Bae et al. (Saint Louis, Etats-Unis) Résumé 62 X. V. Yang et al. (La Jolla, Etats-Unis) Résumé 65 ASH 2006.

E. J. Kerschen et al. Principes APC & Choc Septique APC recombinante murine (mr.

E. J. Kerschen et al. Principes APC & Choc Septique APC recombinante murine (mr. APC) : 0, 04 à 0, 2 mg/kg de poids corporel en i. v. Concomitamment, ou jusqu’à 3 heures après l’injection létale Modèle « Escherichia coli » Injection i. p. d’une DL 50 de lipopolysaccharide 1 Critère de jugement Choc septique chez la souris Concomitamment Mortalité (% des animaux) Modèle « Staphylococcus aureus » Injection i. p. d’une DL 50 de bactérie entière (1) Lipopolysaccharide (LPS) : endotoxine d’Escherichia coli i. v. = intraveineux i. p. = intrapéritonéal DL 50 = dose tuant la moitié des animaux E. J. Kerschen et al. (Milwaukee, Etats-Unis) Résumé 1 ASH 2006.

E. J. Kerschen et al. APC & Choc Septique Résultats Une mortalité passée de

E. J. Kerschen et al. APC & Choc Septique Résultats Une mortalité passée de 50% à 0 -10% grâce à l’addition de protéine C activée ou de son mutant non anticoagulant. * Mutants 3 - ou 5 -A ** Mutation de la sérine 330 du site catalytique en alanine (S 360 A) E. J. Kerschen et al. (Milwaukee, Etats-Unis) Résumé 1 ASH 2006.

E. J. Kerschen et al. APC & Choc Septique Conclusions • La réduction de

E. J. Kerschen et al. APC & Choc Septique Conclusions • La réduction de mortalité dans le choc septique est due à l’action enzymatique de l’APC, médiée non par un effet anticoagulant mais par la fixation à l’EPCR permettant la protéolyse de PAR-1 et l’effet cytoprotecteur. • Les actions cellulaires de l’APC sont bénéfiques pour lutter contre les étapes précoces du choc septique bactérien. • Les variants à très faibles activités anticoagulantes devraient permettre d’utiliser des doses plus élevées d’APC pour le traitement des sepsis, sans les effets secondaires néfastes de l’activé anticoagulante. • Cependant, dans le modèle à Gram+, l’action anticoagulante de l’APC peut contrebalancer ses actions protectrices. E. J. Kerschen et al. (Milwaukee, Etats-Unis) Résumé 1 ASH 2006.

J. S. Bae et al. Principes APC & Choc Septique Introduction d’un pont disulfure

J. S. Bae et al. Principes APC & Choc Septique Introduction d’un pont disulfure Stabilisation de la boucle 70 -80 de la chaîne lourde Inhibition de la fixation du Ca++ * Protéine C « sauvage » Mutant 60 à 80 fois mieux activé par la thrombine lmportance de la boucle 70 – 80 et de la fixation du Ca++ pour l’activité anticoagulante de l’APC • Vers une meilleure approche du traitement des sepsis ? • Mais quelle immunogénicité pour le variant? * La fixation du Ca++ est nécessaire à l’interaction de la PCA avec FVa et FVIIIa. J. S. Bae et al. (Saint Louis, Etats-Unis) Résumé 62 ASH 2006.

X. V. Yang et al. APC & Choc Septique Principes Modifications les acides aminés

X. V. Yang et al. APC & Choc Septique Principes Modifications les acides aminés chargés positivement présents dans la partie supérieure de la molécule d’APC Protéine C « sauvage » Mutants différents quant à leurs actions biologiques* et leur capacité de fixation sur le récepteur APC Importance de pouvoir séparer les structures nécessaires aux différentes activités biologiques de l’APC Désignation des variants moléculaires avec des activités thérapeutiques ciblées et des effets indésirables réduits * Actions catalytique, anticoagulante, anti-apoptotique et anti-inflammatoire. X. V. Yang et al. (La Jolla, Etats-Unis) Résumé 65 ASH 2006.

APC & Choc Septique Au total L’ensemble de ces études confirme l’importance du design

APC & Choc Septique Au total L’ensemble de ces études confirme l’importance du design moléculaire pour améliorer le rapport efficacité/sécurité des biothérapies. L’un des points majeurs reste l’immunogénicité potentielle de ces molécules modifiées. Question relativement théorique dans le traitement aigu du choc septique, l’immunogénicité est et restera une problématique fondamentale dans le traitement d’une maladie chronique. E. J. Kerschen et al. (Milwaukee, Etats-Unis) Résumé 1 J. S. Bae et al. (Saint Louis, Etats-Unis) Résumé 62 X. V. Yang et al. (La Jolla, Etats-Unis) Résumé 65 ASH 2006.

A propos de design APC & Choc Septique Cette zone, proche de la boucle

A propos de design APC & Choc Septique Cette zone, proche de la boucle 70 – 80 fixant le Ca++, est impliquée dans la fixation des facteurs V et VIII. Les mutants de la boucle 70 – 80 ou ceux dont ces acides aminés chargés positivement sont transformés en alanine (non chargée) sont encore capables de cliver le PAR-1*, mais incapables de transformer les facteurs Va ou VIIIa en facteurs Vi ou VIIIi. Lysines 191 à 193 Arginines 229 et 230 Chaîne légère (ombrée) Protéine C activée * PAR-1 : son clivage après fixation de l’APC sur son récepteur endothélial (EPCR) est à l’origine de l’effet cytoprotecteur. D’après Chen J, Anderson JB, De. Weese-Scott C, Fedorova ND et al. MMDB : Entrez’s 3 D-structure database. Nucleic Acids Res 2003 ; 31 : 474 -7.